Formation Continue en Communication (Lyon)

Formation Continue en Communication (Lyon)

L’ISCPA Lyon vous propose des programmes de formation continue individualisables à partir des modules enseignés à L’ISCPA, en Bachelor comme en Cycles Mastère Professionnel.*

Voici quelques uns de ces programmes :

I – Communication

Formation InDesign

Choix du format et orientation du document

  • Les blocs (texte, image, graphique)
  • Présentation des outils et des fonctions

La couleur

  • Couleurs Pantone et autres gammes
  • Couleurs Quadri
  • Les défonces et les surimpressions
  • Séparation des couleurs

Le texte

  • Mise en forme des caractères
  • Importation ou saisie des textes
  • Les images texte
  • Correction de texte
  • Les césures
  • Alignement, interlignage, Interlettrage
  • Les lettrines
  • Gestion des lignes (veuves, orphelins…)

Les graphiques et images

  • Filets, cercles, polygones
  • Contours et fond
  • L’importation et le format des images
  • Redimensionnement, cadrage d’une image
  • Correction du contraste de l’image, négatif, postérisation
  • Tramage de l’image

Élaboration d’une maquette simple

  • Notion de maquette
  • Assemblage texte et images
  • Chaînage et déroulement du texte
  • Habillage des images par du texte
  • Orientation de bloc : rotation, effets miroirs…
  • Insertion, déplacement, suppression de pages

L’impression

  • Les paramètres d’impression
  • Repère et trait de coupe

Élaboration d’un document multipage

  • Les gabarits
  • Les feuilles de style
  • Le plan de montage

Formation Photoshop

Introduction

  • Les images Bitmap
  • Résolution d’images
  • Les sources d’images

Environnement

  • Le plan de travail et les outils
  • Emploi des palettes
  • Aide en ligne
  • Explorateur de fichiers

Sélections

  • Les outils de sélection
  • Réalisation de sélections
  • Masques de sélection

Retouche photographique

  • Redimensionner une image
  • Cadrage
  • Réglage de la plage tonale
  • Enregistrement de l’image

Calques

  • Palette des calques
  • Organisation d’une image autour des calques
  • Masques de fusion
  • Gestion du texte
  • Photo montage
  • Aplatissement et enregistrement de l’image

Tracés

  • Utilisation de l’outil plume
  • Tracés rectilignes
  • Tracés incurvés
  • Combinaison de lignes droites et de courbes
  • Modifications de points d’ancrage
  • Tracé autour d’un dessin
  • Masques

Un journal interne est un journal à part entière. Le travail réalisé par et pour les salariés est d’abord un travail journalistique. La proposition de formation permettra aux rédacteurs du journal de développer les compétences suivantes :

1 – Créer un journal

  • prendre la mesure de la culture d’entreprise,
  • analyser et prendre en compte les besoins du lectorat,
  • définir une identité du journal interne,
  • développer la créativité pour mettre en place la maquette et la charte du journal

2 – Gérer l’information

  • définir le rôle du comité de rédaction et mettre en place un réseau de correspondants,
  • animer et participer à une conférence de rédaction,
  • déterminer des sujets et définir des angles,
  • rédiger les titres et l’habillage,
  • rédiger efficacement des dépêches, des brèves, des articles, rédiger des portraits, un dossier…
  • préparer une interview, la réaliser et la retranscrire,
  • rédiger dans un style vivant et imagé,
  • faire vivre et animer le chemin de fer et la maquette,

3 – produire et distribuer

  • mettre en place un retro-planning
  • connaître les coûts de fabrication,
  • préparer le lancement du numéro 1 par des techniques d’annonces (buzz, teasing…),
  • programmer les numéros suivants et anticiper

1er jour

Comprendre les nouveaux enjeux de la communication

  • Présentation des objectifs et de la méthode pédagogique (prise en compte des besoins des participants).
  • Méthode d’analyse systémique appliquée à l’entreprise :
    > le système communication (4 cibles, 4 communications, 1 plan pour rendre cohérent le système)
    > 4 moyens pour communiquer (publicité, relations presse, lobbying, événementiel)
    > penser la communication (en) interne pour réussir la communication externe
  • Les enjeux de la communication
  • Comprendre le réseau d’images de l’entreprise
  • L’activité planning stratégique au service du plan de communication (éléments de psycho-sociologie, éléments de sémiologie)
  • Les enjeux politiques du plan de communication.

L’audit de communication

  • L’audit pour analyser les tendances et les bouleversements, pour analyser et préciser le plan précédent, pour anticiper, pour évaluer les cibles et leurs besoins, pour comprendre le système, pour marquer le terrain et pour rendre factuels les éléments du plan de communication : auditer c’est déjà communiquer ,
  • Les outils de l’audit
  • Comprendre et transformer en signes la stratégie de l’entreprise
  • Mise en situation : présentation des résultats d’un audit, commentaires et critiques

 2ème jour

Construire le plan de communication

  • 3 situations d’entreprises, 3 méthodes
  • Les relations avec le comité de direction
  • De la stratégie de l’entreprise au plan de communication
  • Définition des objectifs et suivi du plan

Rédiger et présenter le plan de communication

  • Rédiger un plan clair, simple et factuel
  • Savoir présenter le plan de communication
  • Analyse d’un plan de communication
  • Cas et mise en situation

3ème jour

Définition des principaux outils de communication et pertinence d’utilisation

  • Le livret d’accueil (accueillir, accompagner, fédérer)
  • Le journal interne (créer une culture d’entreprise, décloisonner les services et fédérer le personnel)
  • Le site intranet (un media vivant, personnalisé et sécurisé)
  • La communication interne événementielle (développer les liens inter-personnels, confirmer la culture d’entreprise)

Approche de la communication sensible

  • Comprendre les principaux mécanismes d’une crise
  • Bien communiquer en interne pour mieux communiquer en externe

Objectif : Affirmer son leadership, être à l’aide à l’oral

1er jour

  • Savoir se maîtriser
  • Savoir gérer son stress
  • Se préparer physiquement à la prise de parole
  • Maîtriser sa voix et sa respiration lors de la prise de parole
  • Les éléments clés d’une communication verbale
  • Les éléments clés d’une communication non verbale

2ème jour

  • Etre maître de son intervention, d’une réunion
  • Préparer son intervention (ordre du jour, notes, …)
  • Savoir se mettre en valeur
  • Maîtriser son trac
  • Gérer l’imprévu (les contradictions, les conflits,…)
  • Se sortir des situations de blocage et susciter l’adhésion
  • Savoir faire le bilan de son intervention (compte-rendu, auto-critique…)

3ème jour

  • Cas pratiques
  • Simulation
  • Analyse et bilan

Objectifs

Une communication réussie est un enjeu décisif. Afin de mettre en confiance les participants dans la maîtrise du fond et de la forme de leur discours et de leur expression, et quelle que soit la situation (crise ou non), la formation doit :

  • Les préparer à bâtir un discours cohérent face aux médias et à anticiper les attentes du journaliste ;
  • Leur apporter une parfaite connaissance du mode opératoire des médias ;
  • Les entraîner à s’exprimer face aux médias
  • Les former à la prise de parole dans différentes configurations
  • Améliorer la cohésion et la communication entre les acteurs

Maîtrise du fond

  • Sensibilisation à la communication de crise
    Toute organisation est potentiellement concernée par une situation de crise qui met en danger sa réputation et son fonctionnement. Une crise peut être définie comme une situation inattendue qui met en cause la responsabilité de l’entreprise aux yeux d’un large public. Une crise est une phase grave dans l’évolution des choses, des événements, des idées quelle que soit ses différentes formes (typologie des crises). Elle nécessite une organisation spécifique associée à une parfaite maîtrise de l’information.

Maîtrise de la forme

  • L’évaluation de la communication.
    Toute prise de parole, toute communication doivent faire l’objet d’une évaluation à froid. Ton retenu par le média, style, présentation, informations essentielles restituées… Cette évaluation de la communication permet de rectifier ou de perfectionner les axes de communications retenus, les défauts d’expression à corriger, la tenue, la gestuelle.

Contenu

1er jour

  • Mise en situation avec un journaliste confirmé.
  • Connaissance des médias : presse, radio, TV, web, blog. Se préparer et anticiper les attentes du journaliste ; comment le journaliste fonctionne, ce qu’il recherche ; comment gère t-il le déroulement de l’interview,
  • Cas pratique face à la caméra : auto diagnostic, mise en situation et jeux de rôles, enregistrement vidéo et décryptage.
  • Maîtriser son expression face à la caméra (la mise en condition avant l’interview, les techniques d’expression, la reformulation, gestuelle et attitude face aux journalistes). Les exercices de prise de parole concernent des situations réelles rencontrées par l’entreprise ainsi que des scénarii fictifs de crise. Acquérir les réflexes de base de la communication de crise.
  • Coaching personnalisé pour améliorer la communication.
  • Débriefing.

2ème jour :
Session animée par un expert en communication de crise.

Le porte-parole n’est pas un homme seul dans son organisation. Les ressources nécessaires à la maîtrise de son discours existent. Il convient de les organiser. Le porte-parole énonce un discours institutionnel (officiel). En cela il met en jeu à la fois sa propre réputation (image) et celle de l’entreprise. Il est donc indispensable qu’il comprenne ce qu’attendent les journalistes, leurs modes de fonctionnement et de travail. Cela nécessite aussi de comprendre quels sont les outils mis à sa disposition.

  • Connaissance des médias : presse, radio, TV, web, blog.
  • Se préparer et anticiper les attentes du journaliste ; comment le journaliste fonctionne, ce qu’il recherche ; comment gère t-il le déroulement de l’interview.
  • Construire son message : construire son discours, être compris ; hiérarchiser ses idées, trouver l’angle le plus efficace, aller à l’essentiel, se sortir des questions pièges, éviter les discours trop techniques en vulgarisant l’information.
  • Coaching personnalisé pour chaque participant pour améliorer la communication
  • Débriefing.

3ème jour :
½ journée : Session animée par un journaliste confirmé

Exercices pratiques entre le responsable de la stratégie de communication et de la coordination du pôle communication et le porte-parole.
Cas pratique face à la caméra : auto diagnostic, mise en situation et jeux de rôles, enregistrement vidéo et décryptage. Maîtriser son expression face à la caméra (la mise en condition avant l’interview, les techniques d’expression, la reformulation, gestuelle et attitude face aux journalistes).
Les exercices de prise de parole concernent des situations réelles rencontrées par l’entreprise ainsi que des scénarii fictifs de crise.
Acquérir les réflexes de base de la communication de crise.
Débriefing.

½ journée : Session animée par un expert en communication
Apprentissage et approfondissement de la technique de prise de parole. Gérer le stress, construire son message. Maitriser sa communication « non verbale ».

Approfondissement de la communication de crise.
Optimisation d’une cellule de crise et de son département presse. Qui fait quoi ?
Les sources d’infos en interne.
A chacun son territoire de communication : L’importance du porte-parole et le rôle du médecin dans les informations complémentaires. Rendre accessible une information médicale sans alarmer le public.
Autres exercices pratiques de communication de crise. Identifier le problème, évaluer la situation, capacité à modifier l’angle de vue de la crise.
Débriefing.

4ème jour :
Session animée par un journaliste confirmé et un expert en communication
La journée est animée conjointement par un expert en communication et un journaliste dans un objectif d’optimisation de l’action porte-parole / responsable de la stratégie de communication et de la coordination du pôle communication.
Qu’est ce qu’une information de crise ?
Quels éléments communiquer et à qui ?
Message essentiel et angle.
Les faits. Les conséquences immédiates.
Présentation d’un scénario de crise. Illustration pratique : rédaction en commun d’un communiqué de presse + les participants mettent en place leur grille
Du reportage au direct, répondre à un journaliste en situation de crise : Refuser d’avoir le mauvais rôle ; Gérer les questions pièges
Entrainement aux relations presse :
Déclaration à la presse ; Point presse ; Conférence de presse
Interview en caméra cachée ; Interview téléphonique. Comment réussir une interview ? Les différents aspects d’un entretien : préparation, gestion de l’interview, suivi.. Le relationnel avec le journaliste, l’attitude, bien « passer » les messages clés,… Se sortir des « questions-piège »
Illustration pratique : exercices face caméras, auto diagnostic puis jeux de rôles, enregistrement vidéo et décryptage.
Débriefing.

5ème jour :
Pression médiatique sur exercice de crise. Session animée par un journaliste confirmé
Mise en situation avec construction de scénario en collaboration avec la Chef de la Mission Communication.
Identification de la situation de crise.
Identification des responsabilités de chacun et distribution des rôles.
Premiers contacts avec les médias après choix d’une stratégie de communication de crise.
Introduction de la pression médiatique. Multiplication des interventions médias, diversité des interlocuteurs.
Exercice filmé pour autodiagnostic, évaluation et commentaires du professionnel. Débriefing, conseils personnalisés.

Objectifs

Comprendre les relations presse et agir avec les journalistes
Les contraintes, les devoirs et les objectifs des journalistes : formation à partir de cas concrets pour faire réagir les participants et leur faire comprendre les attentes des journalistes, le statut de l’information et les bonnes pratiques.

Les bases d’un bon communiqué de presse

  • Cette phase vise à sensibiliser les participants à la qualité d’une bonne information (écho – nouveauté – intérêt).
  • Les points clés d’un communiqué de presse.
  • L’objectif est de permettre aux participants de savoir quoi répondre aux journalistes et d’aller aux devants des besoins de la presse

Contenu

1er jour

  • Définir une stratégie de relations presse adaptée : méthodologie et objectifs d’une association
  • Comprendre le rôle des RP dans la grande chaîne de communication
  • Quelle valeur ajoutée apporte les RP
  • Quels sont les critères à prendre en compte dans la vie de l’association (actions spécifiques, partenariats,…)
  • Organiser les RP en fonction d’un ciblage rigoureux et précis
  • Identifier les postes clés du budget des RP
  • Sensibiliser ses collaborateurs au message à véhiculer

2ème jour

  • Etablir un dialogue professionnel et efficace avec les journalistes
  • Maîtriser les particularités des différents supports et types de presse (panorama des différentes catégories de presse écrite, gérer les différents modes de fonctionnement de la presse et des journalistes : les impératifs de production, délais de bouclage)
  • Communiqué / invitation… comment utiliser ces 2 outils de communication avec les médias et savoir quand recourir à un dossier de presse
  • Optimiser l’utilisation, le choix et la combinaison de ces outils
  • Décliner l’information et adapter les messages selon les cibles presse

3ème jour

  • Maîtriser les principaux outils des RP : comment vous démarquer
  • Répondre aux attentes des journalistes pour favoriser de bonnes retombées presse
  • Comment travailler avec un journaliste et comprendre sa logique
  • Structurer un communiqué attractif et savoir se différencier
  • La structure du communiqué, maîtriser les règles de base d’une bonne rédaction…
  • Comment répondre à une interview : règles et codes conventionnels pour s’y préparer
  • Constituer et gérer un fichier de presse efficace
  • Construire un fichier complet et fiable
  • Personnaliser ses relations professionnelles
  • Savoir exploiter une revue de presse

« Action sélectionnée par l’AFDAS – Plan de formation de branches 2009 »

Public concerné (profil professionnel / pré-requis, expérience professionnelle)
Toute personne associée à la communication de l’entreprise culturelle

Objectifs de la formation

Objectif général :

  • Maîtriser les relations presse, du travail avec les journalistes à la médiatisation de l’information
  • Optimiser l’efficacité des relations presse

Objectifs pédagogiques :

  • Définir une stratégie de relations presse en fonction des objectifs et élaborer un budget
  • Mettre en place les outils de relations presse
  • D’évaluer la rentabilité

Descriptif

Durée totale (heures/jours) : 4h / 5 jours

Dates proposées : à convenir ensemble

Lieu de formation : ISCPA 47 rue sergent Michel Berthet 69009 LYON

Formation
Les outils des relations presse : mise en place d’une stratégie globale de communication avec la presse, constitution et actualisation d’un fichier presse, communiqué de presse, dossier de presse, conférence de presse
Le regard du journaliste :attentes et besoins des journalistes, pratique des 5 W (écriture journalistique)
Maîtriser les outils : rédaction d’un communiqué de presse, mise en place d’un dossier de presse, gérer les relations presse en situation de crise
Optimiser les relations presse : pilotage et mesure des retombées, veille médiatique, mesure de la rentabilité
Communication on-line : technique de rédaction en ligne, réussir une newsletter, maîtriser la diffusion

Méthodes pédagogiques
Formation à mi-temps afin de laisser du temps aux stagiaires de réaliser des cas concrets. La formation alterne des apports théoriques et des mises en pratique immédiates avec une évaluation des performances des stagiaires.
Formation alternant l’intervention d’un professionnel des relations presse et d’un journaliste. Les travaux se fondent sur des sujets liés aux activités des stagiaires.

Supports fournis aux stagiaires / Documentation remise à l’issue du stage
Plan d’intervention, document de synthèse

Nom des formateurs
Coryne NICQ : Consultante en communication – attachée de presse
Christian REDON : Journaliste, ex-chef du service magazine Dauphiné Libéré, ex-rédacteur en chef des « Affiches de Grenoble »

Effectif minimum : 4 personnes
Effectif maximum : 12 personnes

Coût total : 4250 euros

Diagnostic amont
Collecte d’information et d’exemples concrets auprès des participants

Modalités d’évaluation
Débriefing individuel en fin de journée et fin de stage. Evaluation de satisfaction par questionnaire remis aux stagiaires.

Modalités d’accompagnement / de suivi des stagiaires post-formation
Possibilité de communication avec le formateur par mail.

Les prix évoqués sont TTC et pour l’année 2012

Objectif

Apprendre à concevoir et réaliser un film de communication

Contenu

Définition du film de communication : 3 heures

  • Les spécificités du film de communication
  • Hybride entre différents styles
  • Les différentes utilisations de la vidéo de communication
  • Extraits et analyse…

Sémiologie de l’image et du son : 6 heures

  • Le cadrage : champ / hors champ, valeurs des plans, angles de prises de vues, axes de caméra, points de vues, profondeur de champ, mouvements de caméra, mouvements internes…
  • Les différents sons : interview, commentaire, musique, ambiance…
  • Le montage : types, mouvements, raccords, effets…
  • L’éclairage : naturel, artificiel…
  • Projection & analyse de films + exercices

L’environnement audiovisuel : 3 heures

  • Les différents formats
  • Les réglages d’une caméra
  • Prises de vues, cadrages & règles de composition
  • Les accessoires
  • La prise de son
  • L’éclairage
  • Les grandes étapes de réalisation d’un film
  • Composition d’une équipe de tournage

Exercices d’applications prises de vues & sons : 8 heures

  • Le champ / contre-champ
  • La direction du regard
  • Les raccords : la loi des 180 ° et des 30 °
  • Le suivi d’un personnage
  • L’éclairage de l’interview

La préparation : 12 heures
D’après un exercice pratique aboutissant à la réalisation d’un film

  • Exercices d’écritures d’après des films déjà réalisés et projection
  • D’après un sujet de film donné, définition du cahier des charges et de son objectif de communication
  • Repérage
  • Rédaction d’un synopsis
  • Découpage technique
  • Préparation des interviews
  • Constitution de l’équipe de tournage
  • Choix de l’équipement nécessaire
  • Rédaction du plan de travail

Tournage : 8 heures

  • Tournage du (ou des) films en équipe

Le montage : 12 heures

  • Définition du montage : règles, raccords (rappel)
  • Les câblages et connexions
  • Le logiciel de montage
  • La capture vidéo
  • Dérushage des images : critique et corrections
  • Montage d’un pré-montage
  • Les effets de montage : filtres, titrage, transition…
  • Montage définitif

Finalisation : 4 heures

  • L’étalonnage
  • L’écriture et l’enregistrement du commentaire
  • Le mixage
  • L’exportation

Objectif :

permettre à chaque participant

  • de diagnostiquer les problématiques de communication interne
  • de concevoir ou d’optimiser une stratégie et un dispositif de communication interne
  • de maîtriser les démarches et outils appropriés
  • de se positionner en opérationnel et/ou en conseil auprès de la hiérarchie politique et administrative

1er jour

  • Contexte sociologique et politique :
  • Une collectivité territoriale, reflet de la société (tendances de fond des aspirations, pratiques et comportements au travail)
  • La mairie, organisation « mosaïque »
  • Culture locale
  • Cadre juridique, administratif et réglementaire

les fondamentaux en communication

  • De l’information à la communication
  • Faits et représentations
  • Enjeux et limites de la communication
  • Déontologie en communication interne

« Le dispositif d’infocom »
l’information matière première de la communication : sources et nature de l’information
modalités de traitement des informations
circuits, supports et actions d’information et de communication interne

2ème jour

  • Communication interne et efficacité municipale
  • Communication et management : de l’information à la coopération inter-services
  • La communication interne au rythme de l’actualité et du plan de mandat municipal : aide à la conduite de projet
  • Communication en situation sensible (dialogue social, gestion de tension)

 

  • Le plan de communication interne
  • Elaboration
  • suivi
  • évaluation

Le « marketing » de la fonction Communication comment promouvoir la communication interne ?
comment situer l’offre du service Communication vis-à-vis des autres services ?

Public :
Responsables de la communication, directeurs de cabinet, de collectivités territoriales s’investissant dans la démocratie de proximité.

Objectif :

  • Mettre en place une méthodologie d’accompagnement de la démocratie de proximité par la communication
  • Baliser les limites apparentes et réelles de cette mission
  • Distinguer le rôle du responsable de communication/cabinet de celui de l’élu

1er jour : état des lieux

1) contexte politique et législatif :

  • Enjeu de la participation des citoyens et impact sur les pratiques des élus
  • Dispositif législatif (conseils de quartier, adjoint de quartier…)
  • Dispositif local

2) contribution de la communication, posture et rôle du responsable de communication :

  • Sur le fond : cohérence entre le niveau d’information nécessaire à la pratique de la démocratie locale et le degré de transparence possible dans un contexte de projet politique
  • Sur la forme : posture « conseil » du professionnel de la communication et articulation avec le cabinet, les services administratifs (collectivité, Etat…)

2ème jour :
dispositif de soutien communication à la pratique de la démocratie locale

1) les préalables

  • Sensibiliser et former les élus et les techniciens en charge des projets aux pratiques et comportements requis par la démocratie locale :
    . adopter une posture « écoute active », percevoir les représentations (dit/non-dit) ; accepter d’être contesté, surpris, enrichi par d’autres points de vue, de voir évoluer « son » projet dans un autre sens… ;
    . répondre aux objections sans les réduire, argumenter, convaincre…
  • cadrer le contenu du débat public et de la concertation :
    . affirmer clairement l’option politique qui sous-tend le projet ;
    . préciser l’objet et la portée de la concertation, le négociable et le non-négociable (élaboration d’une Charte de la concertation)
    . distinguer l’appel à avis ou à propositions de la décision ultime
    . présenter ou non les scénarios alternatifs au projet

2) la mise en place du dispositif de soutien communication

  • Information préalable (expo, presse…)
  • Recueil d’avis (questionnaire, livre blanc, affiches, internet, boîte à idées, centre d’appel téléphonique…..), dépouillement, analyse, synthèse
  • Réunions de concertation : tenue, analyse, synthèse quantitative et qualitative (analyse des représentations)
  • Restitution

3ème jour
après inter-session de deux à trois semaines

  • Etude de cas
  • Le dispositif de soutien communication à la concertation sur un grand projet urbain :
  • Exemples tirés de la pratique des participants
  • Exemples tirés de la pratique de l’intervenant (décharges, voirie, etc.)

II – Management

Public :

dirigeants et futurs dirigeants souhaitant prendre du recul sur l’action quotidienne pour renforcer l’efficacité de leur mission.
Objectif :

  • Bénéficier d’un espace de réflexion pour revisiter ses pratiques et confronter son expérience entre pairs
  • Aborder de manière innovante des situations managériales mettant en jeu ses capacités relationnelles avec divers interlocuteurs.

Conditions de réussite :

Pour l’animateur de la formation :

  • Respect des personnes
  • Transparence des méthodes pédagogiques
  • Travail axé sur la seule sphère professionnelle
  • confidentialité vis-à-vis de l’extérieur du groupe

pour les participants :

  • etre disposé à s’investir personnellement dans le travail du groupe
  • liberté critique mutuelle sans jugement de valeur

Méthodologie :

  • Apport d’éléments théoriques et pratiques par l’animateur
  • Analyse de la pratique (échanges entre participants, suestionnement par l’animateur
  • Mise en situation, jeux de rôles (décodage en groupe)
  • Mise en exergue de pistes de progrès, de type « bonnes pratiques »
  • Travail personnel pendant les inter-sessions

Les stagiaires seront invités à élaborer leur propres process en vue d’une meilleure appropriation et d’un enrichissement durable de leurs pratiques professionnelles

Durée :

8 jours (4 modules de 2 jours, espacés de une à deux semaines)

Contenu :

Module 1 (2 jours) : identifier et renforcer ses capacités relationnelles

Introduction :
l’individuel / le collectif : logique de l’entreprise, logique de l’individu ; ambition commune / aspirations personnelles identifier ses modes de relation à soi et de relation à l’autre, comprendre l’impact des émotions, y compris, et surtout, dans les relations professionnelles

auto-diagnostic :

  • comment être à l’écoute de ses émotions et les maîtriser l’estime de soi :
  • une ressource de développement durable,
  • l’interdépendance : un mal nécessaire à accepter pour en faire un moteur,
  • l’entreprise comme construit social : la part de responsabilité collective et individuelle,
  • repenser sa situation, développer la découverte,
  • travailler mieux ensemble : la construction plutôt que le confrontation

Inter-session : repérer des situations de travail récentes dans lesquelles l’émotion du participant à facilité/perturbé son efficacité (sur la production, sur les relations)

Module 2 (2 jours) : renforcer ses capacités au leadership

  • donner « les bonnes raisons » de faire, donner « l’envie » de faire,
  • se faire confiance … faire confiance,
  • l’exemplarité (de l’homme qui cherche et non du héros),
  • fédérer, encourager, motiver,
  • le « leader animateur »,
  • la visée et l’autonomisation : « montrer l’étoile, apprendre à regarder l’étoile, et apprendre à trouver des étoiles »

Inter-session : tirer parti d’un projet récent ou en cours pour en distinguer les composantes rationnelles / émotionnelles et montrer en quoi leur acceptation agit sur ses capacités de leadership et l’impact de ses comportements

Module 3 (2 jours) : faire de l’équipe de direction un moteur de la dynamique collective

  • Diversité, complémentarité, cohérence au sein de l’équipe de direction (discours/actes)
  • Principes et règles de fonctionnement au sein de l’équipe (travail en mode-projet, règles de débat interne, prise de décision, dispositif d’évaluation/sanction…)
  • L’exemplarité tenable
  • De l’information à la contribution
  • Pression/stress : opportunité, limites

Inter-session : recueillir ou établir un projet de « Charte de l’équipe de direction »

Module 4 (2 jours) : créer des relations favorables à la performance, gérer les situations de tension

  • Mieux connaître l’autre et ce qui se joue dans la relation inter-personnelle (éléments d’analyse transactionnelle, de PNL ; éléments de sociologie des organisations : considération, statut, rôle, rites…)
  • L’écoute active
  • Les pratiques de dialogue
  • Poser et peser un différend
  • Faire évoluer une situation tendue et proposer des voies de résolution
  • Entraînement à la pratique de la négociation (situations à enjeu faible / fort)

Conclusion :
récapitulatif des « bonnes pratiques » comportementales identifiées par les participants

Public : Cadres dirigeants et intermédiaires désireux de faire de la qualité de leurs relations un élément d’efficacité et d’épanouissement pour eux et pour leurs collaborateurs

Objectif :
Mieux se connaître et mieux connaître les autres pour mieux coopérer
Conditions de réussite :
Pour l’animateur de la formation :

  • respect des personnes
  • transparence des méthodes pédagogiques
  • travail axé sur la seule sphère professionnelle
  • confidentialité vis-à-vis de l’extérieur du groupe

Pour les participants :

  • être disposé à s’investir personnellement dans le travail du groupe
  • liberté critique mutuelle sans jugement de valeur

 Méthodologie :

  • Apport d’éléments théoriques et pratiques par l’animateur
  • Analyse de la pratique (échanges entre participants, questionnement par l’animateur
  • Tests, mise en situation, jeux de rôles (décodage en groupe)
  • Mise en exergue de pistes de progrès, de type « bonnes pratiques »
  • Travail personnel pendant les inter-sessions
    les stagiaires seront invités à élaborer leur propres process en vue d’une meilleure appropriation et d’un enrichissement durable de leurs pratiques professionnelles

Durée 8 jours (4 modules de 2 jours, espacés de une à deux semaines)

Contenu :

Module 1 (2 jours) : mieux se connaître et s’accepter

Mettre au conscient ce qui ne l’était pas pour pouvoir agir dessus (croisements d’apports issus de la psychologie, de la programmation neurolinguistique, de l’analyse transactionnelle, de la systémique, de communication interpersonnelle, etc.)

  • auto-diagnostic initial : points d’appui, points d’achoppement (grille fournie par l’animateur : estime de soi, autorité, empathie, crédibilité, équité…)
  • l’estime de soi : image voulue, image donnée, image perçue
  • les composantes de sa personnalité dans l’univers professionnel : identité, histoire, culture, rôle, valeurs, représentations, modes et codes d’expression…
    les théories de la personnalité (concepts et limites),
  • facteurs, marges et conditions d’évolution personnelle : recherche d’équilibre, à la découverte de ses fonctionnements : prendre conscience de ses mécanismes automatiques, à l’écoute de ses émotions : mieux se comprendre, mieux comprendre l’autre, l’estime de soi : image voulue, image donnée, image perçue se dissocier de l’idéal

Inter-session : être attentif à des réactions récurrentes que la personne souhaite modifier, et identifier les processus qui s’y rattachent

Module 2 (2 jours) : mieux connaître l’autre et établir des relations favorables à la coopération

  • identifier et apprécier les composantes de la personnalité d’autrui
  • cerner le « mode d’emploi » de l’autre
  • repérer ce qui se joue dans la relation inter-personnelle (éléments d’analyse transactionnelle, de PNL ; éléments de sociologie des organisations : considération, statut, rôle, rites…)
  • s’entraîner à l’écoute active
  • accepter la différence et s’en enrichir,
  • accepter la notion de « conflit »
  • développer des méthodes pour mieux travailler ensemble

Inter-session : répertorier des situations de communication efficace et de communication non-efficace et comprendre les différences

Module 3 (2 jours) : s’affirmer, gérer un différend

se qui se joue dans la communication : le verbal et le non-verbal, l’explicite et l’implicite, découvrir ses façons de communiquer : le miroir

  • exposer une situation, donner son avis, argumenter
  • gérer la contradiction
  • dire non, réfuter, proposer une alternative
  • manifester son autorité (animer, diriger, déléguer, décider, trancher, imposer…)
  • poser et peser un différend
  • faire évoluer une situation tendue et proposer des voies de résolution
  • s’entraîner à la pratique de la négociation (situations à enjeu faible / fort)

Inter-session : mettre en pratique et relever les modifications, les « succès » et les « échecs »

Module 4 (2 jours) : se positionner en coach

  • être au clair avec soi, ses projets, son environnement,
  • comprendre l’impact de ses comportements sur les autres,
  • comprendre la complexité de la relation humaine au travail,
  • clarifier le relation, les finalités
  • le pouvoir, l’autorité, le sens, l’exemplarité : recherche de modèles équitables, tenables et durables,
  • éthique et entreprise, individuel et collectif,
  • confiance, solidarité et performance,
  • quitter les mythes pour se rapprocher du souhaitable et du possible,
  • développer son autonomie et favoriser celle de se collaborateurs grâce à l’entraide

Conclusion :

récapitulatif des « bonnes pratiques » comportementales identifiées par les participants et plan d’action individuel


*« Cycle Mastère Professionnel » désigne un niveau de fin d’études à BAC+5