Le métier de journaliste localier

Le localier est un journaliste attaché à une région ou à une zone géographique particulière. Seul ou en équipe, il en couvre l’actualité, rend compte des événements et traite l’ensemble des faits qui se déroulent dans sa zone de diffusion (mouvements sociaux, informations économiques, sportives et culturelles, nouveaux services, nouvelles implantations d’entreprise, etc.). Voici tout ce qu’il faut savoir sur le journaliste localier !

Les missions du journaliste localier

La mission essentielle d’un journaliste localier consiste à raconter la vie de sa région. Il doit maîtriser sa zone de diffusion. Il rencontre les représentants des associations, les professionnels des services publics et les gérants d’entreprise, il relit et corrige les copies des correspondants, recueille les textes et les photos, anime le réseau des rédacteurs et réalise des reportages, des portraits et des enquêtes à son initiative. Le localier est toujours en relation avec le secrétaire d’édition pour définir les contenus conformes aux attentes des lecteurs et les possibilités de faire remonter un sujet d’actualité selon son importance dans les pages communes.

Devenir journaliste localier

Il doit suivre un parcours de formation de journaliste. Le métier de journaliste localier est donc accessible avec un diplôme en journalisme de niveau bac+2 à bac+5. C’est dans la presse quotidienne régionale et la presse spécialisée que les journalistes localiers sont les plus nombreux. En moyenne, un localier débutant pourra prétendre à un salaire de 2 000 € brut par mois. Très souvent, les salaires varient en fonction de la structure d’accueil et du type de média. Après plusieurs années d’expérience, un journaliste localier peut occuper différents postes à responsabilité et accéder à différents métiers du journalisme : chef de rubrique, rédacteur en chef adjoint, secrétaire de rédaction, chef d’édition, etc.

Le salaire du localier

Le salaire d’un journaliste localier tourne en général autour de 2000 euros brut. Cependant, cette rémunération varie en fonction de la taille de la rédaction.

Les compétences et les qualités requises

Le journaliste localier travaille à un rythme assez soutenu. Il connaît parfaitement les spécificités de sa région et se doit d’être proche de ses lecteurs. Curieux, ouvert et disponible, il possède une expression orale et écrite irréprochable et maîtrise les outils de montage des sources multimédias et les logiciels de mise en page. Le journaliste localier doit également disposer d’un bon carnet d’adresses et avoir un bon relationnel pour être à l’affût du moindre fait et recouper les sources.