Bachelor Professionnel Production – titre niveau II (Paris)

Bachelor Professionnel Production – titre niveau II (Paris)

Après Bac, l’ISCPA propose un cycle Bachelor professionnel en 3 ans à l’issue duquel les étudiants peuvent prétendre à un diplôme – titre niveau II de « Chargé de production de projets artistiques / culturels » 1– préparant aux fonctions de développement, fabrication, diffusion, exploitation des oeuvres d’auteurs, scénaristes, réalisateurs, artistes…


Notre école est historiquement la 1ère Business School de l’Entertainment intégrant toutes ces étapes. 3 année pour devenir chargé de production, cela signifie acquérir une connaissance aigüe du monde artistique, de la culture et des médias, une connaissance de tous les métiers environnants, et une maîtrise de tous les rouages et fonctionnements dans le milieu de la production.

La pédagogie alterne des phases théoriques, des apprentissages pratiques (ex : pitch, jeux d’entreprises, de rôles, études de cas, conduites de projets, missions tutorées, etc) et des contacts concrets avec les milieux professionnels.

Après le Bachelor Production, l’ISCPA Paris propose aux étudiants de suivre le cycle Mastère Professionnel Production avec la possibilité d’effectuer une partie de leur parcours en alternance sous contrat de professionnalisation. Passerelles également possibles en cycle Mastère Professionnel Journalisme ou Communication.

A l’issue du Bac+3, les étudiants pourront prétendre au diplôme suivant :
* Titre de « Chargé de production de projets artistiques / culturels »
Certifié par l’Etat niveau II
Code NSF 323p, arrêté du 26/11/2015,JO du 03/12/2015
 

1ère année de Bachelor Production (60 crédits 2)

La première année permet de faire la différence entre la gestion d’un projet événementiel et les métiers de la régie. Elle permet de renforcer les connaissances des domaines artistiques et culturels, d’appréhender les méthodologies nécessaires à l’apprentissage des métiers de la production, et également d’initier son premier réseau.

Stage : 2 mois minimum en France ou à l’étranger
– Admission : Bac validé 3 (en savoir plus sur les admissions…)

Le programme détaillé :

Ce module a pour objectif de fédérer des étudiants provenant de cursus différents : généralistes post Bac, universitaires, communicants, commerciaux, comptables…, dont l’objectif est de mener à bien des projets artistiques ou culturels et de savoir constituer des équipes en fonction des compétences recherchées.

Fondamentaux artistiques, culturels et économiques de l’environnement audiovisuel. Cours d’histoire de l’art. Sensibilisation à l’activité culturelle et artistique : participation aux expositions, rencontres et visites à la Cinémathèque, à la Cité de la Musique, au théâtre du Chatelet, à la Gaité Lyrique,… Renforcement des bases de l’expression écrite et orale. Techniques de rédaction : lire, analyser, synthétiser et restituer une œuvre. Exposés, projet Voltaire. Découverte de l’art du conte et des singularités des publics du cinéma et de la télévision à travers le monde. Culture et analyse photographique.

Maîtriser les différents métiers et interlocuteurs du secteur de la production. Comprendre les réalités et contraintes de chaque intervenant dans un processus de production, en fonction des secteurs d’activité (cinéma, musique, spectacle vivant, télévision, radio, web…). Découverte des bases et techniques comptables et bureautiques. Initiation aux logiciels de création et principes généraux acoustiques. Apprentissage du code. utilisation des réseaux sociaux. Elaboration des devis, analyse et dépouillement, suivi des coûts et de trésorerie.

Créer et organiser un événement « live » pour s’immerger dans le monde de la production. Projet d’équipe, de conception et création, de coordination, de régie et de promotion, présenté à la fin de l’année dans le cadre d’un festival. Maîtriser les contraintes de deadline, appréhender tous les interlocuteurs, construire un conducteur. Planification et gestion d eprojet, élaboration de planning et mise en place d’outils de suivi, gestion d’équipe et de communication.

Rencontres professionnelles avec les techniciens de l’image et du son, des experts de la production (musique, cinéma, télévision…). Rencontres terrains au cœur des industries techniques : plateaux, laboratoires, studios, prestataires techniques. Conférences métiers : secteurs de la musique, du cinéma, de la télévision…

Anglais de la culture audiovisuelle, cinématographique et musicale. E-learning en autonomie.

LV2 au choix parmi : allemand, espagnol, italien, arabe, chinois, russe

Pôle arts, Culture, sports et projets associatifs

En France ou à l’étranger. Rapport de stage de cette première immersion en milieu professionnel, évalué par l’entreprise et le corps professoral. Les élèves apprennent à développer leur posture professionnelle. Le service entreprise accompagne et conseille l’élève depuis sa recherche jusqu’à son évaluation finale.

2ème année de Bachelor Production (60 crédits)

La 2ème année permet de renforcer son réseau et d’adopter des réflexes professionnels. Elle vise à acquérir les compétences opérationnelles du chargé de production et à comprendre l’environnement professionnel, les métiers, le contexte, les enjeux…

  • Stage : 4 mois minimum en France ou à l’étranger
  • Admission : Bac+1 validé 4 (en savoir plus sur les admissions…)
  • Passerelle possible après 1 an en Bachelor Professionnel Communication ou Journalisme à l’ISCPA

Le programme détaillé :

L’objectif est de comprendre l’histoire et l’évolution des métiers de la production (production exécutive et régie, organigramme). Les étudiants découvriront l’environnement du spectacle vivant, les métiers de la filière musicale, l’histoire des musiques actuelles ou encore la manière d’organiser des tournées. Ils retraceront également l’histoire du cinéma, de l’animation et de la télévision.

Le programme abordera aussi les nouveaux modèles économiques émergents : nouveaux supports, nouveaux formats, nouveaux enjeux. Les étudiants apprendront à réaliser une veille économique, une veille médias et une veille de tendances. Ils apprendront à décrypter l’actualité culturelle. Ils découvriront les enjeux et les problématiques des besoins de la profession. La formation permettra d’apprendre à analyser une œuvre, du scénario à l’image et à maîtriser l’écriture scénaristique en passant par la recherche documentaire. Renforcement de la culture générale du secteur web : économie, métiers, organisation.

Recherche des prestataires adaptés aux secteurs. Connaissance des coûts. Études de devis réels (films de fiction, d’animation, documentaires, émissions de télévision, fabrication d’un disque, organisation de concerts et spectacles vivants).


Fondamentaux du droit : appréhension des contraintes juridiques spécifiques de ces secteurs d’activité. Chaîne de fabrication et processus de production des films d’animation.
Etude des contrats : auteur, technicien, réalisateur, producteur délégué, principes généraux du droit d’auteur. Apprendre la comptabilité appliquée au domaine de la production. Comprendre les métiers de l’intermittence : techniciens, ingénieurs du son…

Les étudiants écrivent, tournent et montent un court métrage, le grand projet de l’année. Ils planifient et respectent le planning d’un tournage. Des professionnels les encadrent sur les étapes suivantes : synopsis, scénario, dépouillement, casting, plan de travail, découpage, feuilles de service. Découverte de la post production : dérushage, montage, étalonnage, mixage. Les films sont présentés et évalués en fin d’année devant un jury de professionnels, lors d’un festival.

Les étudiants apprennent à manager, gérer des équipes artistiques et techniques, à établir des fiches de paie, à maîtriser les postes d’un budget et à contrôler les coûts.

L’objectif est d’acquérir le vocabulaire des métiers et des techniques de la Production.

En France ou à l’étranger. Rapport professionnel évalué par l’entreprise et le corps professoral. Les élèves apprennent à développer leur employabilité. Le service entreprise accompagne et conseille l’élève depuis sa recherche jusqu’à son évaluation finale.

3ème année de Bachelor Production (60 crédits)

La 3ème année permet de maîtriser les compétences intrinsèques aux métiers de la production des oeuvres culturelles : développer des projets de leur création à leur diffusion/distribution face aux publics, maîtriser les enjeux, acquérir une posture professionnelle.)

  • Stage : 5 mois minimum en France ou à l’étranger
  • Admission : Bac+2 validé sous condition d’une expérience pratique dans une société de production 5 (en savoir plus sur les admissions…)

Le programme détaillé :

Apprendre à devenir responsable de la création à la commercialisation de l’œuvre artistique. Optimiser son réseau professionnel. Initier des projets.
Travailler une idée, un scénario, une écriture. Maîtriser l’étape de développement : détecter et reconnaître des talents, anticiper le financement, la faisabilité des projets. Gestion de projets culturels. Produire pour le web : les programmes 100% web, les stratégies web des chaînes TV. Création de programmes de flux et
programmes de stock.

Les étudiants produiront un programme pour une chaîne de télévision. Ils apprendront à maîtriser les compétences suivantes : savoir analyser une ligne éditoriale, proposer des idées innovantes, créer un concept, maîtriser les phases de fabrication d’un programme audiovisuel. Ils géreront également le suivi de production (analyse et stratégie de maintien des audiences).
Le grand projet de l’année consistera à tourner un teaser pour une chaîne qu’ils présenteront devant des responsables de programmes.

La formation permettra aux étudiants d’apprendre à rechercher des financements pour développer des oeuvres, que ce soient des documentaires, films, programmes de flux, programmes de stock, concerts, spectacles vivants, albums (majors et labels indépendants), festivals…
Approche structurelle des financements : financements publics, politiques culturelles (cadre régulateur, CNC, soutiens, aides publiques), financement privés, crowdfunding, établissements financiers…
Découverte des partenaires sectoriels : coproducteurs, distributeurs, diffuseurs, pré-achat des télévisions, nouveaux opérateurs.
Administration de Production : législation, gestion et administration du secteur musical, droits patrimoniaux, propriété intellectuelle, contrats du secteur audiovisuel et musical.

Télévision : stratégies et obligations des diffuseurs français, organigrammes, grilles de programme, politiques éditoriales, achats, équilibre coûts / produits, Pay TV, canaux de diffusion.

Salles de cinéma : circuits de distribution, exploitants, festivals, visas, mandats, projection numérique.

Salles de spectacle : politique de programmation, captation, distribution, organisation de festivals.

Supports physiques enregistrés : rôle des éditeurs, catalogue, circuits de distribution, packaging, marketing. Streaming musical et plateformes de diffusion, nouveaux circuits, nouveaux acteurs.

Second écran : VOD, plateformes de partage, streaming, web.

Assurances (analyse des risques, garanties et prévoyance), gestion des ressources humaines, questions syndicales et sociales. Droit de la propriété intellectuelle. Cadre juridique des contrats, conventions collectives.

Vocabulaire et culture professionnelle.

En France ou à l’étranger. Rapport d’activité professionnelle : diagnostic organisationnel, proposition de développement des activités de l’entreprise, évalué par l’entreprise et le corps professoral. Objectif : être totalement opérationnel sur le marché de l’emploi et se constituer un précieux réseau de contacts pour se lancer dans le métier. Le service entreprise accompagne et conseille l’étudiant depuis sa recherche jusqu’à son évaluation finale.

Ce travail écrit, individuel et tutoré par un professionnel, sanctionne la fin du cursus. Lié à une problématique d’entreprise, il permet d’entreprendre une réflexion thématique et un travail d’investigation. La soutenance orale a lieu devant un jury de professionnels.

Pour approfondir leurs connaissances et développer leurs compétences en expertise, les étudiants peuvent poursuivre leur cursus avec le Cycle Mastère Professionnel Production.

Après le Bachelor, les étudiants peuvent également bénéficier de passerelles pour rejoindre les cycles Mastères Professionnels Journalisme ou Communication de l’ISCPA.

QUE FAIRE APRES LE BACHELOR PROFESSIONNEL PRODUCTION ?

Les étudiants ont la possibilité de poursuivre leurs études en cycle mastère professionnel* production à l’ISCPA Paris. Ils peuvent également rejoindre l’un des cycles Mastères Professionnels* de la filière communication ou journalisme de l’ISCPA Paris ou Lyon :

PARIS :

LYON :


* Les termes « Cycle Mastère Professionnel » désignent un niveau de fin d’études à Bac+5

1 Ce programme est indicatif et non contractuel. Il est susceptible d’évoluer en fonction des objectifs pédagogiques.

2 Toutes les formations de l’ISCPA sont organisées en modules répondant aux normes du « Système Académique du Groupe IGS ». Des crédits sont attribués à toutes les composantes d’un programme de formation (modules, cours, stages, mémoires…). Chaque formation comporte 60 crédits annuels, chaque année académique étant divisée en deux semestres et comportant une ou plusieurs périodes ou missions en entreprise. Le Système Académique du Groupe IGS a été institué dans le but de favoriser les échanges internationaux. Nos étudiants sont notés en lettres de A à E, à l’instar de nombreux autres pays. Un Crédit ECTS est une unité de validation des études capitalisable et modulaire.

3 Admission en 1ère année : après un Bac L, ES, S, STMG, ou tout autre Bac. Il est également possible de rejoindre la 1ère année à l’ISCPA pour les étudiants qui souhaitent se réorienter dans leurs études supérieures : 1ère année de faculté, BTS, DUT, licence en droit, commerce, gestion, économie, marketing, lettres, communication, sciences humaines et sociales, sciences politiques, études artistiques…

4 Admission en 2ème année : après un Bac+1 en droit, commerce, gestion, art, lettres, économie, marketing, communication, langues, sciences humaines et sociales, prépa, sciences politiques, études artistiques…

5 Admission en 3ème année : être titulaire d’un Bac+2 en économie, droit, gestion, commerce, marketing, communication, cinéma, arts et spectacles… Certains étudiants issus de formation très générale et/ou universitaire peuvent bénéficier de modules de remise à niveau.