#MonStageISCPA Tristan, Journaliste sportif à Midi Libre

#MonStageISCPA Tristan, Journaliste sportif à Midi Libre

Avec cet épisode, #MonStageISCPA vous amène à Nîmes, vivre le quotidien d’un journaliste sportif ! Avant de rejoindre la rédaction auscitaine de La Dépêche du Midi, Tristan a en effet réalisé un premier stage au sein de la rubrique Sports du Midi Libre.
Une expérience professionnelle sous le signe de la passion pour cet étudiant en 1ère année de Bachelor Journalisme. Rencontre.

Dans quelle rubrique du Midi Libre as-tu réalisé ton stage ? Peux-tu nous parler de ton quotidien, de tes missions ?
Je travaillais à la rubrique Sports du Midi Libre, à Nîmes. Dans ce métier, il n’y a pas vraiment de journée type car mis à part l’heure d’arrivée, aux alentours de 9h30, chaque jour réserve son lot de surprises. Les journées se sont parfois achevées à 16h30 comme à 21 heures… et même après minuit lorsque qu’il m’est arrivé de couvrir des matchs de football, aux Costières pour le Nîmes Olympique (voir l’article) ou dans le département voisin des Bouches-du-Rhône à l’occasion d’une finale de foot amateur, la Coupe Granier (voir l’article).

C’est tout de même la conférence de rédaction qui lance réellement la journée. Après ce temps d’échange en commun, chacun part sur ses sujets afin de réaliser et d’écrire les articles attribués par le Rédacteur en chef. Mes missions étaient donc d’écrire des résumés de matches, des articles à thématique sportive, de contacter les entraîneurs ou encore d’écrire un papier annonçant une rencontre à venir, que ce soit en foot, rugby, basket… A cette occasion, j’ai assisté aux conférences de presse d’après match de Ligue 2 avec les entraîneurs et joueurs, et aux entraînements de l’équipe. Enfin, quand l’actualité sportive était un peu moins dense, j’ai pu intégrer la rubrique Culture, surtout durant la feria de Nîmes où les concerts et autres manifestations se multipliaient.

Que t’a apporté ce premier stage en complément de la formation à l’ISCPA Toulouse ?
Le stage m’a permis de mettre en pratique ce que j’avais appris durant cette première année de Bachelor Journalisme mais aussi d’apprendre certaines choses qu’on ne peut assimiler que sur le terrain. Je pense notamment à la débrouille ou à la gestion de la pression lorsque par exemple, on doit écrire un article et que le bouclage est imminent ! De plus, le travail en équipe est très important dans ce métier et le stage permet réellement de renforcer cette aptitude déjà développée lors de nos différents projets au cours de l’année.

Si tu devais donner quelques conseils pour optimiser sa recherche de stage…
Concernant la recherche de stage, il faut tout d’abord s’y prendre tôt. C’est un élément essentiel si l’on veut pouvoir cibler le lieu et la rubrique où l’on souhaite travailler… D’un autre côté, il est primordial de saisir les opportunités, de ne pas hésiter quand certaines situations se présentent. Réaliser son stage dans une autre ville, dans plusieurs villes, permet d’étoffer considérablement son réseau et d’allier l’utile à l’agréable, voyager !

Prénom : Tristan

Age : 19 ans

Parcours : en 1ère année du Bachelor Journalisme à l’ISCPA Toulouse après l’obtention d’un Bac ES au Lycée Emilie de Rodat de Toulouse (Haute-Garonne, 31)

Stage : Journaliste sportif à Midi Libre, à Nîmes (Gard, 30)

 

“Toulouse, le 17 juillet 2014”