Le milieu du spectacle et de l’événementiel

Le milieu du spectacle et de l’événementiel

Faire carrière dans le secteur du spectacle et de l’événementiel séduit de nombreux jeunes.

La plupart des professionnels travaillent dans l’ombre ou en coulisses, mais c’est à eux que revient l’honneur de réussir des événements d’ampleur locale, régionale, nationale ou internationale. Festival de musique, tournoi sportif, salon professionnel, séminaire d’entreprise, colloque, etc., l’organisation d’un événement nécessite polyvalence, résistance au stress, capacité de travail dans l’urgence, flexibilité à toute épreuve, entre autres qualités humaines et professionnelles. L’ISCPA vous propose de découvrir ce milieu à la fois créatif et technique.

Les industries culturelles et créatives en France

L’UNESCO définit les Industries Culturelles et Créatives (ICC) comme étant les secteurs d’activité ayant comme objet principal la création, le développement, la production, la reproduction, la promotion, la diffusion ou la commercialisation de biens, de services et activités qui ont un contenu culturel, artistique et/ou patrimonial. L’économie de la culture et de la création contribue à la croissance économique et l’employabilité en France, selon le 2e Panorama de France Créative et EY publié en 2015. Ainsi, les secteurs analysés ont représenté 1,3 million d’emplois et ont enregistré une croissance supérieure au reste de l’économie française (+0,9% sur la même période).

Parmi tous ces secteurs qui composent les Industries Culturelles et Créatives, on distingue le spectacle vivant (théâtre, danse, musique, opéra, comédie musicale, cirque, cabaret…), le spectacle enregistré (cinéma, télévision, publicité…) et  l’événementiel (salons, congrès, festivals, soirées…). Le secteur de l’événementiel compte 3 acteurs principaux, à savoir les agences, qui conçoivent le projet, les annonceurs (entreprises ou marques) et les prestataires. La mission de ces derniers consiste à fournir le lieu d’organisation de l’événement, les moyens techniques nécessaires à sa réussite, ainsi que l’alimentation.

Intermittent, le statut qui prévaut dans la profession

Un intermittent est un salarié qui alterne des contrats de durées variables avec des périodes de chômage. Ceci permet de répondre à la nature saisonnière, voire éphémère, des missions proposées dans ce secteur. C’est la raison pour laquelle le statut d’intermittent est celui qui prévaut généralement dans le secteur. Néanmoins, les opportunités sont assez nombreuses et variées, et rares sont ceux qui ne parviennent pas à tirer leur épingle du jeu.

Les déplacements sont très fréquents au cours de l’organisation d’un événement, mais cela permet d’étendre son réseau et faire la rencontre d’autres professionnels. Selon les chiffres 2016 de la CPNEF (Commission Paritaire Nationale Emploi Formation spectacle vivant), 194 523 salariés travaillent dans le spectacle, dont 32 % de permanents et 68 % d’intermittents. Par ailleurs, selon l’INSEE, plus de 50% de ces professionnels ont moins de 37 ans et 62 % sont de sexe masculin.

Les horaires

Dans le secteur du spectacle et de l’événementiel, il faut vraiment être passionné pour résister au stress et à la quantité de travail qui peut parfois nécessiter de longues heures supplémentaires. En effet, lorsque l’on s’implique dans un projet, la priorité absolue de l’équipe est d’achever la mission dans les délais impartis et garantir un déroulement optimal et sans faille du spectacle ou de l’événement. L’organisation, la rigueur, la polyvalence et la patience prennent tout leur sens dans l’événementiel. Et c’est d’ailleurs toutes ces qualités qui font que le jeu en vaut la chandelle. En effet, de nombreuses personnes ont à cœur de relever le défi d’organiser un événement de grande ampleur pour montrer leurs qualités et leur talent.

Des formations de plus en plus spécialisées

Pour travailler dans le secteur du spectacle et de l’événementiel, il n’est pas obligatoire d’être titulaire d’un diplôme, néanmoins, pour consolider ses chances et retenir l’attention des recruteurs, il est plus que recommandé de suivre une formation de qualité, sanctionnée par un diplôme délivré par une école bénéficiant d’une grande crédibilité auprès des professionnels du secteur. Tel est le cas de l’ISCPA qui, que ce soit en école de communication ou de production, propose des formations qui ouvrent la voie vers de nombreux métiers dans l’événementiel et le spectacle. L’école donne ainsi aux étudiants l’opportunité de faire carrière dans le métier qui les passionne.

L’école de production de l’ISCPA prépare les étudiants à travailler surdifférents types d’œuvres:

  • films de fiction ;
  • films documentaires ;
  • films d’animation et d’images de synthèse ;
  • programmes de divertissement (variété, jeu télévisé…) ;
  • œuvres radiophoniques et sonores ;
  • œuvres musicales ;
  • œuvres multimédias : jeux vidéo, CD-ROM… ;
  • spectacles vivants (concerts, comédies musicales à vocation internationale, etc.).

Tandis que l’école de communication leur permet de choisir parmi de nombreux métiers, notamment ceux liés à l’événementiel :

  • chargé de communication ;
  • directeur de la communication ;
  • chargé des relations publiques ;
  • community manager ;
  • attaché de presse ;
  • responsable événementiel.