Commerce équitable : quand l’ISCPA revisite la communication d’un label

Commerce équitable : quand l’ISCPA revisite la communication d’un label

L’ISCPA a mis la barre encore plus haute en 2013 en faisant travailler les étudiants de cycle Mastère Communication* sur le cas Max Havelaar.

Association de solidarité internationale, Max Havelaar France représente sur le territoire français le mouvement Fairtrade / Max Havelaar composé à parité de représentants de producteurs du Sud et d’organisations de la société civile du Nord.

En France, cette association à but non lucratif se charge de promouvoir et développer une forme de consommation éthique et responsable. Elle gère le label Fairtrade / Max Havelaar apposé sur plus de 3.600 produits par plus de 220 entreprises. Max Havelaar France accompagne les acteurs économiques dans leur démarche et sensibilise l’opinion publique par des actions de plaidoyer. Elle est un acteur essentiel de l’Economie Sociale et Solidaire par ses actions de solidarité internationale.

Marc Blanchard, directeur de Max Havelaar France (MHF) s’est déplacé à l’ISCPA pour présenter le sujet aux élèves. Il a exposé les principaux freins et les enjeux identifiés, les objectifs étant la promotion de l’association MHF et l’élargissement de la cible de consommateur.

Anthony Pel, ancien de l’ISCPA, chargé de relation presse et de communication institutionnelle chez Max Havelaar France, a également encadré le projet avec Bruno Gosselin, lobbyiste et intervenant à l’ISCPA. Suite au brief, les étudiants en bac+5 ont présenté le 22 janvier, dans les locaux de Max Havelaar, leur recommandation stratégique. Un jury composé de dix représentants en charge de tous les pôles de la communication (stratégique, développement, événementiel, RP, web…) a analysé et commenté les préconisations. Le coeur de la problématique portait sur la communication de la « quinzaine du commerce équitable » (4 au 19 mai 2013) avant, pendant et après l’événement.

Pour ce cas réel, la promotion était divisée en deux agences mises en concurrence l’une avec l’autre, tels que travaillent les professionnels de la communication. C’est avec brio que les étudiants ont dévoilé leur présentation. Au programme : analyse, diagnostic, recommandation stratégique, rétroplanning et budgétisation des actions mises en place. Les membres du jury étaient impressionnés par le sérieux, le professionnalisme avec lequel ce sujet a été traité, sans compter le travail fourni. Ravis d’avoir collaboré avec l’ISCPA, Max Havelaar a décidé de renouveler le partenariat avec l’école.


*« Cycle Mastère Professionnel» désigne un niveau de fin d’études à BAC+5