Projets des étudiants en communication

Dans la filière communication à l’ISCPA , les étudiants sont sans cesse mis sur des cas pratiques d’entreprise pour pouvoir se professionnaliser. Tous les ans, ils sont invités à mettre en place des actions de communication pour un client réel.

En première année, on parle d’actions de communication professionnelles (ACP) et en deuxième année d’actions de communication appliquées (ACA). La principale différence entre ces deux nominations est la quantité et la qualité du travail qui doit être fourni et présenté, en adéquation avec les compétences acquises au cours de la première et de la deuxième année.

Les étudiants doivent dans un premier temps, par groupe de 5, monter une agence de communication fictive. Pour cela ils doivent trouver un nom, créer un logo et une charte graphique à leur agence. Ils doivent aussi se répartir des rôles spécifiques en fonction des besoins du client. À savoir : directeur(trice) d’agence, concepteur(trice) rédacteur(trice), responsable événementiel, community manager, directeur(trice) marketing, directeur(trice) artistique, chargé(e) des relations presses etc…

Ils doivent ensuite démarcher des professionnels de tous domaines pour leur offrir des conseils sur leur communication comme des éléments clés à modifier, les événements à mettre en place, le développement des réseaux sociaux etc… dans le but de répondre à la problématique client.

Ces professionnels peuvent être des artistes, des professionnels indépendants, des restaurateurs ou des commerçants. La seule contrainte est de répondre à un besoin spécifique notamment celui de gagner en notoriété.

Les étudiants vont ensuite devoir, en totale autonomie, réaliser un dossier complet pour présenter au client leur stratégie. Ils passeront également un oral avec la professeure en charge de ce travail (Mme Jouve), oral qui permettra de déterminer s’il est possible de présenter, à terme, le projet au client.

Les étudiants sont encore une fois face à un cas pratique, très professionnalisant, qui leur permet de réunir la quasi-totalité des cours en un exercice complet. Il permet également d’apprendre aux étudiants à travailler en groupe, avec des méthodes de travail différentes et propres à chacun. Un travail indispensable qui est le reflet de la réalité d’entreprise.

Axelle Thorel, C2