Le24heures.fr : une belle cuvée 2019

Le24heures.fr : une belle cuvée 2019

Chaque année au mois de janvier, les J3 de l'ISCPA Toulouse clôturent leur formation par un exercice aux allures de grand bain. L'intensive cross media se concrétise au travers du site le24heures.fr, un média 100% web qui traite de l'actualité locale, nationale et internationale.

L’actu sous toutes ses formes

Pour ces étudiants de 3ème année Journalisme, c’est l’occasion de mettre en pratique l’ensemble des techniques journalistiques apprises et consolidées durant leur Cycle Bachelor. Brève, article, enquête, sujet vidéo, reportage audio, infographie, dataviz, le traitement de l’actualité prend de nombreuses formes. Au rayon journalisme d’investigation, Simon se souvient notamment de l’enquête réalisée sur le quartier d’Ancely avec « des interviews téléphoniques, de la recherche, de la lecture et aussi une rencontre et des photos sur le terrain ».

Nouveauté : le live facebook

De l’interview du rappeur Furax Barbarossa ou de l’arbitre de rugby Nigel Owens, à la couverture des gilets jaunes, en passant par la crise politique au Vénézuela ou encore la station « fantôme » du métro toulousain, les sujets traités par les J3 ont été nombreux et variés durant cette période, avec plus de 500 articles publiés.

Au menu de cette cuvée 2019, un nouveau format a vu le jour. Motivée par deux de leurs intervenants, Pierre Vincenot et Xavier Lalu, la rédaction du 24 heures a donc mis sur pied une émission débat « multi screen », diffusée en direct sur Facebook. Autour de la thématique « la défiance envers les médias », l’équipe a pu réunir différents invités aux éclairages complémentaires : un étudiant en sociologie, un jeune journaliste indépendant, un étudiant impliqué dans le mouvement des gilets jaunes ou encore un lycéen de 1ère. Une émission que vous pouvez retrouver sur leur page Facebook :

Quel bilan pour cette 4ème saison ?

Après 6 semaines de travail, c’est en effet l’heure du bilan pour la rédaction du 24 heures et pour leurs formateurs. Dans les bons souvenirs, Théophile nous parle du fait « d’être en autonomie, de se gérer au quotidien (…), ce à quoi on va être confronté toute notre vie de journaliste ».

La polyvalence est bien sûr de mise avec la possibilité de se confronter à l’ensemble des postes qui peuvent composer une rédaction web : journaliste desk, reporter vidéo, rédacteur en chef ou encore community manager avec la gestion des comptes Facebook, Twitter et Instagram. « Quand on sortira de l’école, on saura occuper tous les métiers liés aux rédactions web » souligne Camille qui a occupé la fonction de Rédactrice en chef durant cette aventure.

Une vraie immersion dans le monde du journalisme, avant de se diriger vers un stage de fin d’études de 5 mois. Et de nouvelles aventures en perspective !