#MonStageISCPA Léa, Journaliste sur C8

#MonStageISCPA Léa, Journaliste sur C8

C'est une émission TV bien connue des passionnés du monde animalier. "Les Animaux de la 8" rassemble des centaines de milliers de téléspectateurs lors de ses diffusions sur la chaine C8. Une émission qui connait une belle longévité puisqu'elle existe depuis 2005.

Pour son stage de fin d’études, Léa – étudiante en 3ème année de Bachelor Journalisme* à l’ISCPA Toulouse – souhaitait vivre une expérience dans un média d’envergure. C’est ainsi qu’elle postulé chez C8 et a réalisé un stage de 4 mois pour l’émission « Les animaux de la 8 ». Au cours de son interview #MonStageISCPA, elle partage la genèse de cette candidature, les coulisses de l’émission, ou encore les souvenirs phares qui ont marqués ses 3 ans d’études à l’ISCPA.

Raconte-nous comment tu as décroché ce stage chez C8.

Je consultais les offres sur Indeed, et je suis tombée sur cette proposition de stage à C8, pour l’émission Les Animaux de la 8. C’est une émission que je regarde régulièrement et que j’aime beaucoup. J’ai donc postulé sans me poser de question ! Pour la fin de mes études, je souhaitais réaliser un stage dans un grand média national. Pour la dernière année, je pense que c’est important de faire un super stage, dans un domaine qui nous plaît. Je n’ai jamais hésité à postuler quand je voyais une proposition qui m’intéressait. Intégrer le groupe Canal + pour un stage en journalisme, c’est un vrai plus sur le CV alors j’ai envoyé ma candidature. J’ai été contacté par C8 moins d’une semaine après, afin de passer un entretien, puis j’ai eu la joie de recevoir un appel m’informant que j’étais recruté en stage à partir du mois de mars.

Quelques mots sur l’émission et sur le média où tu réalises ton stage ?

Les Animaux de la 8 est une émission animalière et familiale diffusée tous les dimanches matins sur la chaîne C8. Chaque semaine, Elodie Ageron et Sandrine Arcizet, les présentatrices de l’émission, partent explorer une région de France, afin de faire découvrir aux téléspectateurs des passionnés d’animaux. Concernant la chaîne C8, elle fait partie du groupe Canal + qui regroupe aussi CNews et Cstar. Les locaux sont situés à Boulogne-Billancourt dans le Grand Paris. Le pole divertissement de C8 se situe au 4ème étage, où sont regroupées les émissions : Les Animaux de la 8, Direct auto et Voyage au bout de la nuit.

Peux-tu nous raconter une journée type ?

Je commence à travailler à partir de 10h. D’abord, je consulte mes mails pour voir si une personne intéressée m’a contacté, puis je commence mes recherches. Mon travail consiste à rechercher des passionnés d’animaux dans une région donnée, puis de les contacter afin de recueillir des informations plus précises sur leurs activités. Cela peut être un éleveur de vache qui fabrique du camembert en Normandie, une personne qui pratique une activité sportive avec son chien, ou encore un animal qui est soigné grâce à l’hydrothérapie. Ce que j’essaie de trouver lors de mes recherches, ce sont des activités traditionnelles, régionales, où les animaux sont présents. Ensuite, une fois mes recherches effectuées, je note le tout afin de regrouper tous les sujets. En général, nous prenons une pause déjeuner avec les journalistes et ma journée se termine vers 18h.

Comment s’est adaptée la rédaction durant le confinement ? Et de ton côté ?

J’ai débuté mon stage le 2 mars, avant le confinement. Il a fallu s’adapter au télétravail, trouver son rythme et ses repères. Parallèlement, nous avons dû contacter toutes les personnes participant aux émissions des mois de mars, avril et mai, afin de les informer du report de celles-ci. Sinon, de façon générale, je réalise chez moi les mêmes missions que lorsque j’étais sur place dans les locaux de C8.

Une rencontre t’a particulièrement marquée durant ce stage ?

Je ne suis restée que quelques semaines dans les locaux, mais néanmoins j’ai eu la chance de faire la connaissance des journalistes et des présentatrices, qui sont des personnes bienveillantes et à l’écoute. Elles m’ont donné des conseils et ont toujours été présentes afin de répondre à mes questions. J’ai également eu la chance de rencontrer Grégory Galiffi, le présentateur de l’émission Direct auto.

Si tu devais citer ce qui t’a le plus servi pour ce stage ?

Je pense à ce que j’ai appris cette année et également lors de mes précédents stages, c’est peut-être tout bête, mais c’est l’audace. Au fil de mes études à l’ISCPA et grâce aux stages, j’ai pris conscience de l’importance de ne pas avoir peur et simplement d’oser. Je pense que pour réussir dans le métier de journaliste, il faut avoir de l’audace, ne serait-ce que pour contacter ses interlocuteurs.

Ensuite, bien entendu, ce qui m’a servi ce sont les cours d’écriture que l’on a eu tout au long de ces trois ans, qui m’ont permis d’apprendre les différentes techniques, les bases du journalisme (comme les brèves par exemple, les chapô ou les 5W). Les cours de français ont aussi été importants pour améliorer mon orthographe, et bien sûr mes précédents stages m’ont aussi beaucoup apporté.

Et qu’auras-tu retenu de ton passage chez C8 ?

J’ai appris qu’il est recommandé de trouver des sujets insolites, hors des sentiers battus. L’originalité plaît beaucoup dans ce genre d’émission. Il est bien sûr indispensable d’avoir de bonnes compétences rédactionnelles, étant donné que les journalistes écrivent le scénario de l’émission et sélectionnent les parties des interviews à mettre en avant. Aussi, un élément qui peut sembler anodin mais qui est essentiel : il faut être calé sur l’actu animalière ! Comme pour un média qui traite de l’actu locale, on doit être en mesure de donner des informations générales sur les animaux. Enfin, j’ai appris que lors des interviews téléphoniques, il est important de rassurer les personnes qui ne connaissent pas le concept de l’émission et qui ne sont jamais passées à la télé.

Je retiens également la bonne ambiance au sein du pôle divertissement où j’ai pu évoluer. Mes collègues étaient très sympathiques et l’équipe très soudée.

Mon stage m’a également permis de découvrir plus précisément les régions de France et leurs spécialités. Sans oublier les talents insolites d’animaux sportifs qui pratiquent des activités comme du skate, de la trottinette ou encore du paddle ! 😉

Alors que le fin de ton Bachelor se profile, peux-tu nous faire un Top 3 de tes souvenirs marquants à l’ISCPA ?

Beaucoup de souvenirs m’ont marqués, mais si je devais en retenir trois, ce serait ceux-là.

En fin de deuxième année, nous sommes allés à Collioure avec Stéphane Camin, notre prof de radio, pour réaliser notre partiel. Cette journée était superbe, nous avons visité une usine d’anchois, nous sommes également allés à la rencontre d’un producteur d’huitres, avec une première dégustation pour moi, et nous avons passé un superbe moment tous ensemble en bateau (NDLR : retrouvez les reportages réalisés sur Soundcloud).

Pour clôturer notre dernière année, nous avons participé à La nuit de la com de crise qui réunissait les J3 et C3. Nous sommes restés toute la nuit sur le campus (de 18h30 à 6h du matin) avec l’équipe pédagogique ! Pour être franche, je n’étais pas emballée à l’idée de passer la nuit à l’école, mais au final, c’était très sympa et bon enfant, avec une victoire de notre équipe à la clé.

Ce que je retiens enfin, ce sont toutes les belles rencontres que j’ai faites grâce à cette école. Toutes les personnes que j’ai eues dans ma classe, on s’est suivi pendant trois ans, on s’est bien entendu, on s’est soutenu, il y avait une bonne ambiance. Mais aussi toutes les personnes que j’ai eu la chance de rencontrer ou d’interviewer. Pour mon mémoire notamment, qui traite des faits divers, j’ai eu la chance d’interviewer Monsieur Jean Ker, journaliste et grand reporter qui a couvert beaucoup d’affaires judiciaires avec la mort du petit Gregory ou encore l’affaire d’Outreau.

 

*CYCLE BACHELOR JOURNALISME – Titre de Journaliste, Diplôme reconnu par l’Etat, titre enregistré au RNCP de niveau 6 (ancien niveau II) à bac +3, code NSF 321t, par arrêté du 15/12/2016, J.O du 18/12/2016

 

Retrouvez les témoignages #MonStageISCPA de nos étudiants toulousains sur www.iscpa-ecoles.com/monstageiscpa-toulouse !