Le métier de journaliste web

Avec le développement ininterrompu des nouvelles technologies et des moyens de communication, le journalisme en ligne, appelé aussi presse électronique, est devenu un canal d’information incontournable. Accessibles, rapides, actualisés en permanence, riches en contenus et interactifs, les sites d’information en ligne font désormais partie intégrante du paysage journalistique en France et dans le monde. Le journaliste web est bien évidemment au cœur de ce renouveau journalistique.

Elève au micro du studio de l'ISCPA

Les missions du journaliste web

Le journaliste web, comme son nom l’indique, est spécialisé dans le journalisme en ligne. Autrement dit, il travaille en interne ou en freelance pour le compte d’un journal ou d’un magazine électronique. Le journaliste web, comme n’importe quel autre journaliste, a pour principale mission de rapporter l’information en total respect de l’éthique journalistique, notamment le devoir d’objectivité. Chaque journal électronique a un public cible spécifique et nécessite donc un contenu différent, qui respecte notamment la ligne éditoriale du journal. Et contrairement au journaliste « classique », le journaliste web n’est pas concerné par la contrainte du bouclage éditorial mais plutôt par la nécessité de réaliser des contenus optimisés pour le web. Pour ce faire, le contenu doit par exemple contenir des mots-clés, ou encore des liens internes visant à améliorer le positionnement du site web sur les moteurs de recherche.

La majorité des internautes lit rapidement et se concentre souvent sur les premiers paragraphes d’un article. Pour capter l’attention du lecteur, le journaliste web est donc amené à mettre les informations essentielles au début de l’article, en utilisant la méthode de la pyramide inversée, dont l’une des principales règles est celle des 5 W : What, Who, Where, When, Why (quoi, qui, où, quand, comment). Le contenu vise à informer le lecteur, dans un style à la fois riche et facile à comprendre. Exit les mots complexes qui obligent à sortir le dictionnaire ! Comme son homologue de la presse écrite, le journaliste web est amené à mener des enquêtes, réaliser des interviews et des micros-trottoirs, faire des couvertures d’événements politiques, sportifs, culturels, etc. Alors qu’un nombre élevé de tirages d’un journal papier est gage de qualité et de grande notoriété, le succès d’un contenu web se jauge par le nombre de vues, de lectures uniques, de partages et de commentaires qu’il parvient à générer.

Devenir journaliste web

Etre passionné est, certes, un impératif pour faire carrière dans le journalisme en ligne, mais il faut également être dynamique et dévoué, entre autres qualités indispensables ! En effet, pour être lu et suivi sur Internet, notamment sur les différents réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, LinkedIn, etc., il faut être doté d’une plume qui ne déçoit pas, tout en ayant des notions de référencement et d’optimisation de différents types de contenus web. Il est donc important de suivre une formation académique pour exercer le métier de journaliste web. Notre école de journalisme propose à Paris, Lyon et Toulouse plusieurs formations spécialisées reconnues par l’État :

  • Cycle Bachelor Journalisme – Formation en 3 ans après Bac adaptée aux besoins de la profession. Elle permet notamment aux personnes intéressées par la presse online de maîtriser les techniques journalistiques relatives au journalisme en ligne.
  • Plusieurs Cycles Mastères en Journalisme – Bac+5, à Paris et Lyon. Ces formations d’une durée de 2 ans sont accessibles après un Bac+3. Plusieurs programmes sont proposés, en France ou à l’étranger. Un double diplôme est possible à l’issue de ces cycles Mastères.

Les compétences et les qualités requises

A l’instar des journalistes de presse écrite, le journaliste web doit être doté d’une culture générale large être curieux et avoir un bon esprit critique, mais il doit aussi avoir un style d’écriture orienté web, c’est-à-dire qu’il doit être concis, clair, objectif et direct. Il doit par ailleurs être résistant au stress, curieux, rigoureux, force de proposition, entre autres qualités indispensables pour faire carrière dans ce métier.

Bâtisseur de l’info sur la toile

MISSION: sélectionner des sujets potentiels, rechercher et collecter des informations, rédiger dans un style adapté au web, enrichir le site en contenus éditoriaux (articles, liens, photos, vidéos).

Les tâches du journaliste web :

  • sélection des sujets, sourcing, interviews, enquêtes
  • rédaction des articles dans un style adapté à une lecture à l’écran (option : optimisation des textes pour le référencement)
  • sélection de visuels, liens, photos
  • relais sur les réseaux sociaux, suivi des réactions des internautes

Agenda : focus sur une journée type / 8h30-20h00

  • 8h30 – Lecture de la presse et conférence de rédaction : proposition de sujets à partir de l’actu, des infos reçues et des articles en cours au sein de l’édition papier
  • 9h15 – Sujets validés, organisation des reportages et des sujets  papier à réécrire
  • 9h45 – Départ pour reportage : nouveaux projets de réaménagement urbain
  • 10h00 – Visite de l’exposition au Grand Palais, interviews et portrait du Conseiller Municipal
  • 10h45 – Interview téléphonique de l’architecte urbaniste
  • 11h15 – Interview de la Présidente d’un association de quartier
  • 11h45 – Réécriture d’articles papier à relayer sur site web :
    adaptation du style, des titres, optimisation et ajout de visuels
    + liens sur dossiers spéciaux
  • 13h00 – Déjeuner presse de présentation d’un nouvel accessoire informatique
  • 14h30 – Rédaction de l’article, recherche d’images, de titres et d’accroches pour relais sur réseaux sociaux
  • 17h30 – Mise en ligne avec ajout de liens sur articles existants
  • 17h45 – Relais des accroches, mini textes et visuels sur réseaux sociaux
  • 18h15 – Enrichissement d’un article paru dans la journée suite à nouvelles informations
  • 19h00 – Soirée presse pour l’inauguration d’un pôle sportif
    (interviews, dossier de presse, prises de vue)
  • 20h00 – Fin de la journée

 


TECHNIQUE

INVESTIGATION

MOBILITÉ