Le métier de journaliste radio

Comme le rédacteur de presse , le journaliste radio a pour principale mission d’informer le public des sujets d’actualité ou de fond dans un style clair et sobre en veillant à rester neutre et objectif. Ceci dit, la profession de journaliste radio se distingue par certaines spécificités qui en font un métier bien à part. Eclairage !

Les missions du journaliste radio

Le journaliste radio, comme n’importe quel autre confrère de métier, doit maîtriser les rudiments du métier de journaliste, à savoir le traitement de l’information écrite, les règles de rédaction et les techniques journalistiques. Le journaliste radio doit également être en mesure de mener une interview polémique, animer un débat ou une table ronde en direct et savoir gérer l’urgence, la pression de l’antenne et le respect des délais très serrés. Aujourd’hui, la brièveté est de mise, sauf exception liée à un angle ou un événement en particulier. Les contraintes du direct exigent également de solides connaissances techniques et informatiques, notamment en matière de montage son. Il ne donne pas son point de vue, sauf s’il est en charge des fameux billets d’humeur ou des « papiers d’opinion » ou s’il joue le rôle de chroniqueur.

Devenir journaliste radio

L’ISCPA propose une formation journalistique de haut niveau qui apporte aux jeunes le socle de compétences nécessaires à une insertion professionnelle rapide et en adéquation avec leurs ambitions. Le diplôme est certes capital dans la mesure où il vous ouvre les portes de la candidature. Toutefois, il ne suffit pas à lui seul pour garantir une carrière de journaliste radio. Cette profession requiert de nombreuses qualités additionnelles. Le journaliste radio doit trouver son personnage audiovisuel en puisant parfois dans des techniques théâtrales. C’est un travail qui doit se faire en amont afin d’acquérir un certain naturel à l’antenne et savoir exploiter le trac à sa faveur pour mieux occuper l’espace et gagner en présence, voire improviser en cas de problème technique par exemple. Faut-il avoir une voix qui passe bien sur les ondes pour être journaliste radio ? De préférence oui, mais ce n’est pas une condition sine qua non car de nombreux journalistes ont pu réaliser une brillante carrière dans la radio avec une voix enrouée car ils ont su « écrire pour leur voix » afin de l’exploiter de la meilleure manière qui soit. La voix se travaille également « hors champ » pour l’adapter aux exigences de l’antenne. Certains journalistes suivent même des cours de chant pour découvrir le potentiel de leur voix.

Le salaire du journaliste radio

Un journaliste débutant touche généralement entre le Smic et 2 500 euros bruts par mois. Le salaire peut évoluer considérablement en fonction du poste occupé : reporter, journaliste spécialisé, chef de rubrique, rédacteur en chef, directeur d’antenne, de station, etc. Il peut également varier en fonction de l’expérience, de la notoriété du journaliste et de l’organisme de presse.

Les compétences et les qualités requises

Être motivé par la célébrité n’est pas vraiment le moteur idéal pour exercer le métier de journaliste radio. Il faut être passionné et s’armer de patience et de persévérance, notamment aux débuts. Vous aurez parfois à enchaîner les stages, parfois non rémunérés, pour cumuler les expériences, construire un réseau professionnel et développer des contacts fiables avant de décrocher un CDD ou un CDI dans une station de radio. Un diplôme issu d’une école spécialisée comme l’ISCPA offre plus de débouchés en journalisme et accroît les chances de recrutement.

La voix de l’info

MISSION: Sélectionner des sujets potentiels, rechercher et collecter des renseignements, assurer interviews, prises de son et montage des sujets d’information.

Les tâches du journaliste radio

  • proposition de sujets en conférence de rédaction
  • construction du reportage et recherche de l’information
  • tournage et montage des sujets

Quels atouts pour devenir journaliste radio ?

Solide culture générale, curiosité et esprit critique, autonomie, compétences techniques, capacité à tisser un réseau d’informateurs.

Agenda : focus sur une journée type / 8h30-20h00

  • 8h30 – Lecture de la presse et conférence de rédaction :
    proposition de sujets à partir de l’actu et des infos reçues
  • 9h15 – Sujets validés, départ en reportage et prise de rdv téléphoniques pour interviews
  • 9h45 – Départ pour reportage consacré aux nouveaux rythmes scolaires : interviews directeur d’école, enfants à l’heure de la récré et parents à 11h30
  • 12h00 – Réception d’une info au sujet d’une manifestation en centre ville : départ pour couvrir l’événement
  • 12h30 – Identification des leaders et interviews
  • 13h00 – Déjeuner presse pour le lancement d’un salon
    (rencontre avec les organisateurs, calage d’un reportage à l’ouverture)
  • 14h00 – Retour à la rédaction pour construction des sujets :
    recherches d’infos complémentaires, mixage et voix off.
  • 17h30 – Transmission des fichiers sons au rédacteur en chef
  • 18h00 – Préparation reportage spécial consacré aux jeunes chefs d’entreprises innovantes pour émission économique
  • 19h00 – Soirée presse organisée pour le lancement d’un nouveau modèle auto : interview des représentants de la marque et réactions du public.
  • 20h00 – Fin de la journée

 


TECHNIQUE

INVESTIGATION

MOBILITÉ