Validation des Acquis de l’Expérience (VAE)

L’ISCPA a mis en place un dispositif VAE permettant de faire reconnaître votre expérience professionnelle et de faire valider vos acquis de l’expérience, afin d’obtenir les titres certifiés de l’école en Communication, Production et Journalisme.

1 – La VAE, qu’est-ce que c’est ?

L’acronyme « VAE » signifie : Validation des Acquis de l’Expérience. C’est un dispositif qui permet à toute personne (quel que soit son âge, son niveau de formation, son statut ou sa nationalité) de faire reconnaître ses compétences acquises au long de son expérience professionnelle sous la forme d’une certification.

Le Décret n° 2019-1119 du 31 octobre 2019 du code du travail et du code de l’éducation modifie les modalités d’obtention et de mise en œuvre d’une VAE et apporte des précisions supplémentaires sur 3 éléments clés :

·         La durée minimum d’activité : un nombre d’heures minimum est désormais requis pour effectuer une validation des acquis. Ce seuil correspond à la durée légale de travail annuel soit 1607 heures. Des exceptions existent pour les contrats d’apprentissage, les contrats de professionnalisation et les contrats aidés. Dans ce dernier cas de figure, le législateur prend en compte les périodes d’activités en milieu professionnel dans le cadre de l’accompagnement d’un tuteur.

·         Dans le cadre d’une POE (préparation opérationnelle à l’emploi), ce sont les périodes en entreprise qui seront prises en compte.

Les diplômes, titres ou CQP (certificats de qualification professionnelle) sont inscrits au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

Au regard des exigences du référentiel de certification de l’Organisme certificateur, vous pouvez ainsi obtenir tout ou une partie de l’un des titres certifiés délivrés par l’ISCPA (ICD organisme gestionnaire), une école du Groupe IGS.
La VAE permet l’obtention de l’ensemble du titre ou de certains des blocs de compétences qui le composent, sur la base d’une expérience professionnelle en lien avec le titre visé. Cette expérience est examinée par un jury de professionnels.

 

2 – Pourquoi faire une VAE ?

La démarche de VAE peut être entreprise par tout(e) candidat(e) pouvant justifer d’une expérience professionnelle d’au moins une année, continue ou non, en rapport avec l’un des Titres Certifiés enregistrés au RNCP délivrés par l’ISCPA (ICD organisme gestionnaire).

Pour le salarié : elle permet de faire reconnaître son expérience professionnelle et personnelle par un titre, de faciliter sa mobilité professionnelle interne ou externe, d’obtenir une promotion, de relever un challenge personnel, d’obtenir la reconnaissance de ses pairs.
Pour l’entreprise : elle permet de motiver et de valoriser ses salariés, d’accompagner des mobilités et promotions internes, de faciliter le retour à l’emploi en cas de départ volontaire ou de plan de sauvegarde de l’emploi. C’est aussi l’occasion de garantir l’employabilité de ses salariés et les accompagner dans leur évolution professionnelle.

Pour savoir si vous êtes éligible à la VAE, après avoir pris connaissance des dispositions légales, vous devez vérifier que votre projet de VAE corresponde à l’un des titres accessibles présentés dans la liste article 7

 

3 – Comment bénéficier de la VAE à l’ISCPA et devenir candidat ?

 

La VAE est ouverte à toute personne qui justifie d’au moins une année (continues ou non) d’activité professionnelle en relation avec le contenu de la certification visée. Cette année (minimum) se comprend comme un temps cumulé. L’activité peut être actuelle ou passée, continue ou discontinue, être ou avoir été réalisée à temps plein temps ou temps partiel.

Tout le monde peut bénéficier de la reconnaissance de son expérience : salariés, non salariés, demandeurs d’emploi indemnisés ou non, personnes ayant exercé des activités sociales, bénévoles.

 

4 – La VAE : étape par étape

Entamer une démarche de VAE ne doit pas être considéré comme une simple formalité administrative, il s’agit d’une démarche qui nécessite du temps (i faut compter entre 8 mois à 12 mois pour obtenir une validation finale) et un certain degré de motivation.

La VAE doit respecter un certain nombre d’étapes :

·         définir un projet de validation des acquis de l’expérience ;

·         se renseigner sur les modalités de financement de la VAE (entreprise, Pôle Emploi)

·         choisir une certification, et sélectionner un organisme certificateur,

·         prendre rendez-vous avec un conseiller VAE en fonction de l’un des titres certifiés de l’ISCPA

https://www.formationcontinue.groupe-igs.fr/la-validation-des-acquis-de-l-experience-vae

·         demander le dossier de recevabilité (LIVRET 1) en vous adressant au contact stipulé dans le lien ci-dessus ou renseigner le document CERFA en téléchargeant les documents (source : https://travail-emploi.gouv.fr) :

Formulaire demande de VAE (recto) (PDF – 365,9 Ko)
Formulaire de demande VAE (verso) (PDF – 157,2 Ko)

 

·         constituer un dossier de VAE (décrire ses expériences + présenter un projet professionnel) et remplir un formulaire de demande de recevabilité à la validation des acquis d’expérience

·         attente l’analyse de la recevabilité de la candidature VAE

·         En cas de recevabilité (inscription à la VAE), envoi au candidat du dossier de VAE (LIVRET 2)

·         Compléter le LIVRET 2 avec des pièces justificatives demandées

·         déposer le dossier auprès du contact VAE Formation Continue Groupe IGS

·         Préparer la validation de la VAE est une phase cruciale ; vous pouvez bénéficier de l’accompagnement d’un professionnel  sur l’aide méthodologique et la préparation au passage devant un jury. Cette option est payante et accessible sur le lien :

https://wwww.formationcontinue.groupe-igs.fr/la-validation-des-acquis-de-l-experience-vae

·         Le passage devant le jury (composition décrite dans le document QUALITE DE LA VAE constitue l’évaluation finale. Le jury peut décider de valider totalement ou partiellement la demande ou de la refuser

·         La décision du jury est communiquée par courrier. En cas de validation partielle, le jury adresse une liste de préconisations incluant le recours à une formation professionnelle, l’acquisition de compétences supplémentaires.

5 – Personnalisez votre accompagnement

 

La démarche d’accompagnement dans le cadre de la VAE n’est pas obligatoire. Le département VAE Formation Continue du Groupe IGS propose un accompagnement individuel réalisé par un professionnel menant au titre visé par la VAE. Cet accompagnement personnalisé permet au candidat de bénéficier d’un soutien, d’une aide méthodologique et d’une préparation au passage devant le jury de certification.

 

6 – Comment financer votre VAE ?

Financer votre VAE en cumulant différents moyens est possible. Quelques exemples :

–         Le Compte Personnel de Formation (CPF)

–         Le Plan de formation (prise en charge par l’entreprise ou par un OPCA, Organisme Paritaire Collecteur Agréé) pour les entreprises de moins de 10 salariés

–         Le CPF de transition ou Compte Personnel de Formation (prise en charge par un Opacif, notamment le Fongecif, sur le temps de travail ou hors temps de travail)

–         Le CSP ou Contrat de Sécurisation Professionnelle (financement Pôle Emploi et OPCO)

–         Par financement personnel

 

Pour aller plus loin :

1.    «Comprendre le fonctionnement du projet de transition professionnelle, ce dispositif de reconversion»

2.    «Zoom sur les dispositifs de formation pour les salariés issus de la loi « Avenir professionnel »

 

 

7 – Quels sont les titres accessibles à l’ISCPA, enregistrés au RNCP

Pour consulter les titres de l’ISCPA accessibles à la VAE, reportez-vous sur la page de la formation continue du Groupe IGS :

https://www.formationcontinue.groupe-igs.fr/particulier/vae/titres

 

8 – Quels sont les tarifs ?

Les tarifs sont accessibles sur le lien :

https://www.formationcontinue.groupe-igs.fr/particulier/vae/informations 

Témoignages

NATHALIE FORITE
Journaliste indépendante, Titre de journaliste ISCPA obtenu par VAE en 2008

« Autodidacte, je me suis inscrite pour passer la « VAE journalisme » en 2006. Après une reconversion tardive et malgré 20 ans d’expérience dans l’audiovisuel, j’ai constaté qu’il était de plus en plus difficile de valoriser sur le marché de l’emploi un parcours professionnel non diplômé. A cette époque, l’ISCPA était le seul organisme parisien de formation au journalisme à avoir pris le risque de s’engager dans le processus de Validation des Acquis de l’Expérience. Ce fût incontestablement l’une des plus riches expérience de ma vie,mais aussi l’une des plus difficile ! La VAE demande un gros investissement en temps et une réelle introspection, une analyse complète de l’expérience acquise, une revue exhaustive des réussites professionnelles passées mais aussi… des échecs. C’est un travail parfois très éprouvant. Sans un accompagnateur particulièrement investi, j’aurais sans doute abandonné tant il est parfois difficile de prendre le recul nécessaire pour comprendre quel parti nous pouvons aussi tirer de nos faiblesses ! Je n’ai pas regretté ! Avant même mon passage (réussi) devant le jury en juin 2008, j’avais le sentiment d’avoir « gagné » : la VAE m’a non seulement permis de valider mon expérience mais surtout de la valoriser. Depuis, j’ai pu suivre des formations auxquelles je n’avais pas accès (au CNAM notamment) et postuler à des emplois qui correspondent réellement à mes compétences… sans plus avoir à démontrer que mon expérience vaut bien un diplôme ! »

DIDIER BONOLI
Accompagnateur VAE

« Je ne me suis jamais rendu compte que je savais tout ça. Cette remarque témoigne de la satisfaction d’un professionnel qui, engagé dans une VAE, a su transformer son expérience en objet de pensée. C’est le fruit de l’accompagnement qui s’inscrit dans une co-activité où les responsabilités de chacun sont dûment établies : l’accompagnateur permet, par un questionnement approfondi sur ses expériences, à un candidat fournissant un travail conséquent, de prendre conscience de ses compétences, connaissances et aptitudes développées tout au long de son parcours. L’accompagnement est donc une aide méthodologique indispensable à la construction d’un dossier à partir duquel le jury se prononcera. Il se décline en entretiens individuels, téléphoniques et par l’échange de mails entre les deux parties. »

Pour en savoir plus…

https://www.formationcontinue.groupe-igs.fr/la-validation-des-acquis-de-l-experience-vae