Réforme de l’audiovisuel public en France

C’est dans un contexte marqué une digitalisation des médias qu’intervient la réforme de l’audiovisuel public souhaitée par le gouvernement.

Réforme de l’audiovisuel public en France

Représenté par France TV, Arte, l’INA,RFI, France 24, TV5 Monde et Radio France, le secteur audiovisuel public français emploie 18 000 salariés et mobilise un budget annuel de 4,3 milliards d’euros. Le secteur est constamment exposé à des mutations et des transformations, comme c’est le cas notamment aujourd’hui avec l’avènement du numérique et la vague de digitalisation qui n’épargne aucun secteur. C’est dans ce contexte qu’intervient la réforme présentée, début juin, par Françoise Nyssen, Ministre de la Culture. Le secteur audiovisuel privé n’échappera pas non plus à cette réforme, afin que les entreprises du secteur puissent adapter leurs offres aussi bien aux « digital natives » qu’aux générations plus âgées.

Réforme de l’audiovisuel public en France

Une réforme pour s’adapter au numérique

Le secteur de l’audiovisuel public est ainsi encouragé à développer de nouveaux formats adaptés à l’ère numérique. Pour ce faire, les 6 sociétés publiques alloueront ensemble entre 100 et 150 millions d’euros supplémentaires dans le numérique chaque année et jusqu’en 2022. Quant à la chaîne publique France 4, elle quittera le réseau TNT pour recentrer son offre jeune public sur les flux numériques (ADSL et Fibre).

La réforme donne une importance particulière à l’éducation et aux jeunes. Ainsi, début 2019 sera lancé un nouveau média commun pour les 15-30 ans, avec des contenus de France Télévision. Les élèves, auront droit à une plateforme éducative sur le modèle de la BBC, afin de les aider dans leurs révisions et leur apprentissage, grâce à des vidéos et des programmes courts.

L’un des changements annoncé, l’arrivée d’une plateforme commune de décryptage des fausses nouvelles, hébergée sur le site de franceinfo depuis le 6 juin : « vrai ou fake ? ». Elle contient des productions de différents médias audiovisuels, notamment Arte, France Médias Monde, France Télévisions, Radio France ou encore TV5 Monde.

Réforme de l’audiovisuel public en France

Remettre la création au cœur de l’audiovisuel

Au-delà de s’adapter aux mutations du secteur, l’enjeu pour l’audiovisuel public est de « les enrichir, les anticiper, les susciter », martèle la ministre de la Culture. Le gouvernement veut ainsi « sanctuariser » le budget de la création cinématographique et audiovisuelle, dont le montant annuel sera maintenu à 560 millions d’euros. L’audiovisuel public doit par ailleurs proposer des offres numériques communes à l’ensemble des sociétés qui le composent. Il est ainsi prévu de créer un média des arts et de la culture commun qui rassemblera des centaines d’heures de captation, des podcasts, des web-séries dans des formats qui se veulent innovants. Ce projet devait être lancé en juin mais a été reporté.

Réforme de l’audiovisuel public en France

Arte, la chaîne franco-allemande, se prépare aux nouveaux modes de consommation de la télévision, avec une stratégie d’hyperdistribution. Véronique Cayla, la présidente d’Arte, compte transformer la chaîne pour devenir un « groupe numérique » à part entière. Ces dernières années, la chaîne a ainsi amorcé une stratégie axée sur le numérique, avec une logique d’« hyperdistribution » de ses contenus sur les différents réseaux sociaux et plates-formes (Youtube, Instagram, Facebook, Molotov etc.). Dans un contexte où le ministère de la Culture veut voir plus de numérique dans le paysage audiovisuel public, notamment en basculant France 4 sur Internet, Arte a donc pris une bonne longueur d’avance sur ce plan.

Publics comme privés, les médias français, notamment audiovisuels, font face au même combat, à savoir réussir la transition vers le digital. L’école ISCPA, consciente de cet enjeu stratégique, propose à ses étudiants des formations en journalisme, en communication et en production à même de les préparer à prendre le virage digital et numérique avec confiance et ambition !

LES POINTS ESSENTIELS DE LA RÉFORME DE L’AUDIOVISUEL EN FRANCE.

Françoise Nyssen, l’ancienne ministre de la Culture et de la Communication, a dévoilé, le 4 juin, les premières propositions de réforme de l’audiovisuel public. La responsable a souligné l’importance de la reconquête du jeune public qui se détourne de la télévision publique au profit de plateformes telles que Netflix ou Amazon. Des économies et des réorganisations sont également au menu de cette réforme voulue par l’Élysée pour fin 2018 et dont la préparation mobilise les services du ministère de la Culture, de Matignon, des parlementaires, ainsi que les patrons et cadres des groupes concernés. Découvrez les principaux points de la réforme de l’audiovisuel public.

#1 France 4

L’ex-ministre de la Culture et de la Communication a annoncé la fin de la diffusion de France 4 sur la TNT. C’est le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) qui attribuera la fréquence. L’instance n’a pas précisé si un appel à candidature sera ouvert pour la création d’une nouvelle chaîne.

#2 France Ô

Les Français d’outre-mer et leurs élus sont appelés à se prononcer sur l’avenir de France Ô. S’il s’avère que ces derniers préfèrent voir les offres numériques des Outre-Mer Premières renforcées, France Ô disparaitra en 2020. Wallès Kotra, directeur exécutif en charge de l’Outre-mer, avait indiqué que l’année 2019 serait mise à profit pour que l’outre-mer « existe dans l’offre de programmes » de France Télévisions.

#3 France 3

La chaîne ne doit plus être une chaîne nationale avec seulement deux heures de décrochages régionaux. « C’est trop peu », avait estimé l’ancienne ministre de la Culture. Priorité donc à la proximité et aux informations locales. Si la fusion de France Bleu (44 stations) et France 3 (24 antennes régionales) est exclue, les deux entreprises publiques se dirigent vers une coopération plus étroite autour de huit types de projets : Live bleu, journées thématiques, invités politiques, etc.

Réforme de l’audiovisuel public en France

#4 Plateformes en ligne

Deux nouveaux médias seront créés, selon Françoise Nyessen, une plateforme en ligne dédiée à l’art et la culture, qui devait voir le jour en juin mais dont le lancement a été reporté, et « un nouveau média générationnel en commun, à destination des 15-30 ans ».

#5 Vrai ou fake

Franceinfo a lancé, le 7 juin, sa nouvelle plateforme globale de décryptage et de lutte contre les fausses informations et les rumeurs, baptisée « Vrai ou fake », en référence aux fake news qui font des ravages sur internet. Radio France, France Télévisions, France Médias Monde, l’Institut national de l’audiovisuel, Arte et TV5 Monde contribuent à ce projet.

Les métiers de l’audiovisuel vous passionne ? Découvrez les formations de l’ISCPA, l’école de tous les médias : journalismeproduction et communication !

 

Découvrez les point clés de la réforme de l’audiovisuel public en vidéo avec l’interview de Madame Françoise Nyssen, ministre de la culture.

Autres infos des médias ISCPA

Décryptage des nouveaux médias journalistiques
L’info des médias
Le 04 janvier 2024

La nouvelle consommation journalistique, pour une info accessible et authentique

20 heures. Le temps s’arrête, le son de la télé est monté. Ne feriez-vous pas partie des 5 millions de français qui se rassemblent chaque jour pour la grand-messe du 20 heures sur TF1 et FRANCE 2 ? Depuis le 29 juin 1949 (date du 1er journal télévisé en France sur la RTF), les JT s’enchaînent et sont devenus pour bon nombre un repère immuable dans leur quotidien. Pour autant, les modèles éditoriaux ont été dépoussiérés et il est aujourd’hui possible de suivre l’actu autrement que depuis son canapé à heure fixe

Lire la suite

Communication événementielle : quels débouchés ?
L’info des médias
Le 03 décembre 2022

Communication événementielle : quels débouchés ?

Revivez en replay cette e-mission consacrée à la communication événementielle avec l’interview d’une professionnelle du secteur et des reportages sur l’activité de l’école dans ce domaine.

Lire la suite

Workplace redessine les codes de la communication interne
L’info des médias
Le 12 août 2022

Workplace redessine les codes de la communication interne

Après avoir longtemps été considérée comme verticale, la communication interne des entreprises prend un nouveau virage et se réinvente. intranet, newsletter, livret d’accueil, e-mail… les fondamentaux semblent s’essouffler au profit d’une communication plus marketing et publicitaire, placée sous le signe des nouvelles technologies. Les réseaux sociaux d’entreprise, en parfait écho avec la culture digitale contemporaine, ont ainsi le vent en poupe, à l’image de Workplace. L’ISCPA vous dit tout !

Lire la suite

Les TikTok hacks pour faciliter votre voyage !
L’info des médias
Le 28 juillet 2022

Les TikTok hacks pour faciliter votre voyage !

Lancé en 2016 par la société chinoise ByteDance, TikTok est rapidement devenu l’une des plateformes sociales les plus populaires. En permettant la création de courtes vidéos drôles ou instructives, ce réseau social a conquis les internautes qui le mobilisent pour s’amuser, mais aussi pour apprendre certaines astuces, utiles pour leur quotidien. L’ISCPA vous en présente quelques-unes qui vous permettront de beaucoup mieux voyager !

Lire la suite

Journalisme : quelles sont les tendances et évolutions de 2022 ?
L’info des médias
Le 19 juillet 2022

Journalisme : quelles sont les tendances et évolutions de 2022 ?

Le journalisme est soumis à de profondes mutations. Les supports d’information et d’actualité se diversifient grâce aux innovations technologiques, mais aussi pour répondre aux attentes du public. L’institut reuters a récemment publié un rapport de tendances et de prédictions pour cette année et celles à venir. Quel sera le visage du journalisme ? L’iscpa fait le point.

Lire la suite