#MonStageISCPA Maxime, Assistant Relations Presse de la Région IDF

La “compol” ne vous évoque rien ? La communication politique est pourtant essentielle afin d’accompagner et de valoriser les actions mises en place par un gouvernement, une municipalité ou encore une région. Si cette dimension existe depuis très longtemps, le métier se professionnalise de plus en plus.

#MonStageISCPA Maxime, Assistant Relations Presse de la Région IDF

Maxime, étudiant en 2ème année de Bachelor Communication* à l’ISCPA Toulouse souhaitait découvrir le monde de la communication politique depuis son orientation post-bac. Avec ce stage de 4 mois au sein de la Région Île-de-France, c’est chose faite ! Dans cet épisode #MonStageISCPA, il nous parle de son arrivée au service presse de la Région, de ses missions et de son quotidien mais aussi des moments forts qui ont marqué son début de cursus à l’ISCPA. Témoignage.

#MonStageISCPA Maxime, Assistant Relations Presse de la Région IDF

On te retrouve à la Région Île-de-France, comment as-tu trouvé ce stage ?

On nous a beaucoup dit à l’école d’utiliser notre réseau et celui de notre entourage. C’est ce que j’ai fait, tout simplement !
Après, c’était aussi bien évidement un choix et un souhait de ma part. J’ai toujours été très intéressé par la politique, et réaliser un stage dans ce milieu me paraissait parfait pour affiner mon projet professionnel. De plus, j’avais réalisé mes stages de l’année dernière en start-up et en agence de com, je voulais donc voir comment se déroulait l’activité dans de plus grosses structures, et le Conseil Régional correspondait parfaitement à ce critère.
J’ai donc saisi l’occasion lorsqu’elle s’est présentée et après quelques appels pour confirmer la période et les missions, le tour était joué !

Raconte-nous tes premières semaines de stage…

J’ai commencé mon stage le 27 avril, soit en plein milieu du confinement. Au début je ne vais pas cacher que c’était compliqué. S’adapter au rythme, échanger avec mes collègues mais sans les connaître… La situation était loin d’être parfaite pour commencer un stage.
Le bon côté est que la Région est restée très active pendant le confinement (en distribuant des masques, en préparant l’après confinement, en mettant en place une Banque d’achat…), j’avais donc beaucoup d’informations à traiter, je ne me suis pas ennuyé !

Ensuite, après le passage au vert de la Région Île-de-France, j’ai pu venir à Paris pour (enfin) commencer mon stage en présentiel le 22 juin, après presque deux mois de télétravail. Et aujourd’hui, après un mois de vie parisienne, j’avoue que je préfère ce système de travail.

Dans quel service es-tu et quelles sont tes principales missions ?

Je suis dans le Service Presse de la Région. Je travaille donc avec les attachés de presse et les responsables des réseaux et communication web.
Mes missions sont rythmées en fonction de l’actualité de la Région, mais aussi en fonction de l’actualité de la Présidente de la Région (NDLR : Valérie Pécresse). Je suis constamment en veille de tous les articles pouvant les concerner, elle et la Région. Je fais donc de la veille informationnelle des médias et des réseaux, la rédaction de communiqués de presse et la recherche d’informations… Mais cela change souvent. Certains jours, je suis la Présidente en déplacement sur le territoire pour aider à l’organisation de l’évènement ou encore à prendre des photos, j’assiste aux conférences de presse ou encore aux commissions et instances régionales et à la plénière du Conseil Régional. L’actualité de la Présidente est en fait celle du service presse.

Qu’est-ce qui t’as le plus surpris ?

D’abord la vitesse de traitement de l’information. Tout est su, partagé, scripté… L’information est traitée au plus vite et la plus justement possible afin d’être transmise à la Présidente. Cela nécessite de la rigueur et de la réactivité. J’aime cette idée de rapidité, on ne peut pas s’ennuyer et c’est vraiment passionnant.
Ensuite ça a été la jeunesse du service. Quand je suis arrivé en juin en présentiel, cette jeunesse m’a directement plu. De plus, la bonne ambiance m’a vite mis à l’aise. Ils sont très bienveillants et expliquent toujours les rouages pas toujours évidents de l’organisation de la vie à la Région.

Pourquoi avoir choisi la communication après ton bac ?

Un peu par hasard. Je n’avais pas vraiment d’idée de ce que je voulais faire, la publicité et la politique me plaisaient mais je ne savais pas trop quoi faire avec ça.
Au final c’est en approfondissant mes recherches sur les écoles de communication de Toulouse que je suis arrivé sur le site de l’ISCPA, et après la lecture du programme et de toutes les missions que je réaliserai, ça a été un coup de cœur.

Est-ce que ta vision du métier correspond à ce que tu imaginais ?

Globalement oui. Je savais que cela nécessitait de très bonnes relations avec les journalistes et une réactivité importante pour que les informations soient vite traitées. Je n’ai pas eu vraiment de surprise de ce côté-là.

Après deux ans à l’ISCPA, peux-tu nous faire un Top 3 de tes « highlights » ?

Après deux ans dans l’école, il y en a de bons souvenirs, c’est sûr ! Pêle-mêle je dirai le bénévolat aux Trophées de la Com qui était une super expérience, les soirées du BDE bien évidemment, les projets comme les 24h de l’affiche ou encore l’affiche pour Just’y Croire.

Mais mon Top 3, ça reste quand même :

  • D’abord, cela n’étonnera personne, mais bien évidement Netplouk & Bluegnac (allez nous follow sur Insta : @netplouk). Quel projet ! Sûrement celui dont que je suis le plus fier et quel plaisir d’avoir pu le réaliser avec mes deux acolytes Bradley et Sam (big dédicace). Réaliser une websérie sans moyens et en un semestre, ça a été palpitant, passionnant et je suis vraiment fier de nous.
  • Ensuite, les rencontres que l’on est amené à réaliser. Entre les amis que j’ai pu me faire, les intervenants qui nous accompagnent ou les rencontres faites grâce à l’école ou mes stages, toutes ont été très enrichissantes et incroyables pour moi. J’ai beaucoup aimé participer aux salons étudiants aussi, où j’ai été ambassadeur, c’était super bien de rencontrer de potentiels futurs étudiants de l’ISCPA.
  • Enfin, Barcelone. C’est terrible parce que ce séjour d’études garde tout de même un goût amer : le coronavirus nous a bien fait revenir sur Terre. Mais, les 3 semaines dans la capitale de la Catalogne restent tout de même marquantes et incroyables. Les cours, le cadre, la vie à Barcelone, la collocation aussi… Bref tout était vraiment génial et je pense que je garderai longtemps un cruel sentiment d’inachevé pour ce voyage.

Pour l’année prochaine et ton stage de C3 as-tu déjà une idée en tête ?

J’aimerai beaucoup trouver un stage en agence de publicité, plus particulièrement comme concepteur rédacteur ! La profession m’attire vraiment de plus en plus et je veux vraiment tenter l’expérience en stage pour voir si cela me correspond. Après je ne me ferme pas de porte, je verrai en fonction des propositions et des opportunités !

 

*CYCLE BACHELOR COMMUNICATION – Titre certifié de « Responsable Projet Communication interne/externe » inscrit au RNCP au niveau 6 (ancien niveau II) – code 18088, code NSF 320m, par arrêté du 11/12/2018, publié au J.O du 18/12/2018, code CPF 248577

Autres témoignages stage

#MonStageISCPA Nicolas, Journaliste sportif à la Dépêche du Midi
Toulouse
Témoignage stage
Le 25 août 2023

#MonStageISCPA Nicolas, Journaliste sportif à la Dépêche du Midi

La curiosité et l’éclectisme, deux qualités importantes à avoir en stock lorsqu’on est journaliste. Avoir un sujet de prédilection peut s’avérer utile mais savoir parler de tout (et s’y intéresser) est primordial afin de s’ouvrir un maximum de portes.

Lire la suite

#MonStageISCPA Florent, Journaliste Reporter d'images chez viàOccitanie
Toulouse
Témoignage stage
Le 05 août 2023

#MonStageISCPA Florent, Journaliste Reporter d’images chez viàOccitanie

On peut avoir été bercé par Dailymotion, YouTube puis Twitch et garder un attachement particulier pour la télévision. L’audiovisuel regroupe en effet une grande variété de plateformes, des chaines, de formats et tout autant de métiers. A commencer par ceux du journalisme.

Lire la suite

#MonStageISCPA Louis, journaliste au service des sports de La Dépêche du Midi
Toulouse
Témoignage stage
Le 15 juillet 2022

#MonStageISCPA Louis, journaliste au service des sports de La Dépêche du Midi

Couvrir l’actualité locale permet de traiter de sujets nombreux et variés. Il en va de même pour l’actualité sportive au sein d’une rédaction locale. Interviews en face à face, rencontres en tribune de presse, déplacements avec les clubs, conférences de presse… Les terrains de jeu sont multiples pour un étudiant en journalisme passionné.

Lire la suite

#MonStageISCPA Aurore, journaliste à Radio scoop et Lyon 1ère
Toulouse
Témoignage stage
Le 15 juin 2022

#MonStageISCPA Aurore, journaliste à Radio scoop et Lyon 1ère

Partir à l’aventure dans une ville que l’on ne connait pas, c’est aussi démontrer sa curiosité d’esprit, son esprit d’initiative et sa capacité d’adaptation. En quelques mots, certaines des qualités essentielles afin d’exercer le métier de journaliste.

Lire la suite

#MonStageISCPA Simon, Assistant d’édition sur la chaîne L’Équipe
Toulouse
Témoignage stage
Le 01 juin 2022

#MonStageISCPA Simon, Assistant d’édition sur la chaîne L’Équipe

Mettre les pieds sur un plateau TV, travailler avec des journalistes que l’on a l’habitude de regarder à la télévision, évoluer avec d’anciens sportifs que l’on a adulé (ou détesté)… Faire ses premiers pas dans un grand média sportif peut parfois s’avérer délicat. Mais avec de l’investissement, de l’écoute et du travail, cela peut s’avérer une superbe expérience, un révélateur de projet.

Lire la suite