#MonStageISCPA Sam, Social Media Manager chez Köm

Depuis 2020, la vidéo représente plus de 50% des investissements publicitaires. Sur les réseaux sociaux, l’impact est encore plus impressionnant. A titre d’exemple, une publication intégrant une vidéo génère en moyenne 30% d’interactions de plus qu’un post avec photo. Avec aujourd’hui plus de 8 milliards de contenus vidéos consommés quotidiennement sur Facebook, l’enjeu est énorme pour les marques.

#MonStageISCPA Sam, Social Media Manager chez Köm

Fort de ce constat, Sam clôture sa 3ème année de Bachelor Communication* avec un stage au plus près de son projet professionnel. Étudiant à l’ISCPA Toulouse, on le retrouve à Paris au sein de l’agence KÖM, spécialisée dans le contenu vidéo. Durant ce stage de 5 mois, il occupe le poste de Social Media Manager et s’immerge au cœur d’un secteur qui le passionne. Découvrez son interview #MonStageISCPA réalisée dans les locaux de l’agence. Et pour une fois, c’est lui qui passe devant la caméra !

#MonStageISCPA Sam, Social Media Manager chez Köm

Comment as-tu trouvé ce stage chez Köm ?

L’anecdote est assez sympa à raconter car vraiment, ça a été un coup de chance. Je suis tombé par hasard sur une publication LinkedIn qu’un membre de mon réseau avait commenté. La publication était une vidéo backstage de tournage d’un spot TV en Espagne, vraiment trop stylée. J’ai cliqué par curiosité sur la page et en fait c’est comme ça que j’ai découvert l’agence KÖM. Cela a été directement le coup de foudre car cette dernière se présentait comme une agence spécialisée dans la vidéo qui se démarque grâce à son humour. C’était tout simplement le cocktail parfait par rapport à ce que je cherchais. En fouillant un peu j’ai vu qu’une offre de stage était passée mais malheureusement elle était déjà close. Je me suis dit que je ne pouvais pas passer à côté de cette occasion et j’ai quand même postulé en candidature spontanée en me disant tout bêtement qu’ils trouveraient bien quelque chose pour moi. Quelques heures après, j’ai reçu une proposition pour un premier entretien qui s’est ensuite suivi d’un deuxième et qui s’est finalement conclu avec un gros cas pratique à réaliser en 24h. Après très peu d’heures de sommeil, beaucoup de travail et une longue semaine d’attente, j’ai reçu un appel du CEO m’annonçant que j’avais décroché mon stage chez KÖM au poste de Social Media Manager. À mon plus grand bonheur évidemment. Du coup s’il y a bien une chose à retenir de cette histoire c’est que si on tombe sur une entreprise qui nous plaît vraiment, il faut tenter. Même si à première vue ça nous paraît compromis ou compliqué, il faut tenter. Toujours tenter pour n’avoir aucun regret.

Peux-tu nous dire quelques mots sur l’agence ?

KÖM est une agence vidéo à Paris qui a été créée officiellement en septembre 2019 par Harold Gardas et Florent Vinouze, dans le but de rendre la vidéo accessible à toutes les entreprises, de la startup au grand groupe. Ils sont partis du constat que la vidéo est devenue un média incontournable pour tout business et que le prix est un point clé décisif lors du choix d’une agence de prod. L’idée ? C’est donc de réaliser LA PLUS BELLE vidéo possible en partant du budget alloué par le client ! Que ce soit une jeune startup avec 1000 euros ou un grand groupe comme L’Oréal avec des dizaines de milliers d’euros, la vidéo est dorénavant accessible à tous grâce à KÖM ! L’agence malgré son jeune âge travaille déjà avec de nombreux clients de toute taille mais on peut citer par exemple Merci Handy, Uber, Taeppe, L’Oréal, Back Market, Total, la Maif ou encore Bjorg. Dernièrement, nous avons décidé d’étendre notre activité en lançant notre propre média « KÖM Média » avec l’objectif de dépoussiérer le milieu du business et de l’entrepreneuriat grâce à la vidéo.

Retrouvez en vidéo, 3 choses à savoir sur le stage de Sam chez Köm :

generic-rte-media-video-thumbnail

Parle nous de ton poste, de tes missions…

Chez KÖM, nous n’avons pas de sales (ou commerciaux). Nous allons chercher directement nos clients sur les réseaux sociaux. Le rôle du Social Media Manager est donc de s’occuper en quelque sorte de la vitrine de l’agence. Au-delà du community management, ce poste demande de réfléchir et d’élaborer la stratégie social media pour attirer encore plus de nouveaux clients. Pour cela je développe ma stratégie principalement sur LinkedIn car j’ai une cible BtoB mais j’utilise également Instagram, YouTube, Facebook et TikTok. À ce jour, je gère au total 10 comptes sur les différents réseaux sociaux et je publie en moyenne une quarantaine de publications par semaine, tout réseau confondu. Pour tenir ce rythme, il faut pas mal de contenu à partager. Cela me demande donc beaucoup de création graphique en collaboration avec la Directrice Artistique de l’agence, bien évidemment beaucoup de création rédactionnelle et également de la création vidéo. Je vais également sur les tournages de projet client afin de faire des stories et filmer les backstages pour nourrir les vlogs qu’on propose sur nos réseaux. Enfin il y a aussi un côté relationnel dans mes missions puisque je réponds aux messages de notre communauté. En parallèle de KÖM je m’occupe également de KÖM Média, en gérant toutes les interviews, le relationnel avec les différents invités et également toute la partie communication/diffusion sur les réseaux sociaux. Je suis finalement à la fois social media manager, journaliste d’entreprise et chef de projet ce qui me fait de belles semaines de travail.

Du coup, est-ce qu’une journée type ça existe ?

Ce que j’aime beaucoup dans mon stage c’est qu’il n’y a pas de journée type, je fais énormément de choses différentes et du coup c’est ultra enrichissant. Bien entendu j’ai des petites routines liées à mon poste en termes de création de contenu et rédaction/programmation de posts sur les réseaux sociaux. Mais sinon il y a des jours où je peux très bien aider sur le tournage d’un spot TV pour une marque, comme gérer une interview pour KÖM Média. Il m’est arrivé de partir toute une journée tourner dans les rues de Paris avec un Instagrameur comique pour M&M’s. Enfin chaque semaine il se passe de nouvelles choses totalement folles que je n’aurais même pas imaginées. Après, il faut bien imaginer que mes horaires sont flexibles eux aussi et donc je peux finir très tard comme commencer très tôt. C’est un rythme intense qui sûrement ne pourrait pas plaire à tout le monde mais pour moi c’est vraiment que du kiff. En plus je suis entouré d’une super équipe, on rigole beaucoup et l’ambiance est vraiment très bonne. C’est une vraie petite famille où tout le monde est bienveillant.

Ce choix de stage, c’est la concrétisation de ton projet ?

J’ai toujours aimé regarder les pubs à la TV, ça m’a toujours fasciné depuis mon plus jeune âge. Mais sans mentir, après le bac, j’avais choisi la communication car l’événementiel et les réseaux sociaux m’attiraient beaucoup. Donc curieusement ce n’est que lors de mon premier stage que j’ai vraiment découvert ma passion pour l’audiovisuel. J’étais chef de projet événementiel, j’organisais un festival et pour la promotion de ce dernier, j’ai réalisé des petites vidéos teaser. Je me suis vite rendu compte que j’avais pris énormément de plaisir à faire le montage de ces petites capsules et du coup j’ai continué à faire de la vidéo après ce stage. Je me suis perfectionné grâce aux cours d’audiovisuel à l’ISCPA mais j’ai également beaucoup appris par moi-même grâce à YouTube notamment. Cela m’a permis de décrocher un stage en 2ème année chez JOONE Paris en tant que filmmaker et là j’ai vraiment commencé à faire de la vidéo de manière professionnelle. Le stage s’est très bien passé et à la suite de ça, je me suis dit qu’en 3ème année je voudrais faire un stage dans une agence de pub pour vraiment découvrir ce milieu qui me passionne tant et surtout apprendre. Aujourd’hui je fais de la com dans une agence qui ne fait que de la vidéo (et même des spots TV !) ce qui me permet de m’épanouir sur tous les plans. Et finalement ce stage me confirme bien le fait que je veux travailler dans le milieu de la vidéo et de la com audiovisuelle.

Tu retiens un projet vraiment marquant ?

Le projet qui m’a particulièrement marqué durant ce stage, c’est vraiment la création de KÖM Média. J’ai eu l’opportunité de pouvoir monter la stratégie social media et sachant que le média est uniquement sur les réseaux sociaux, c’est très stylé de pouvoir apporter sa patte au projet. Ça m’a également permis de découvrir ce côté journalistique que j’apprécie beaucoup. J’ai eu la chance d’interviewer de grands noms du business mais également des profils plus atypiques comme un ancien tireur d’élite, un producteur de cannabis, une actrice X, le DJ officiel du rappeur S.Pri Noir, des candidats de télé-réalité ou bien même une cuisinière de Top Chef. J’ai fait énormément de rencontres insolites et j’ai beaucoup appris de toutes ces personnes à travers leurs témoignages, ce qui est pour moi d’une richesse infinie. Je suis également parti en reportage à l’étranger, notamment en Suisse, pour découvrir les coulisses du plus gros producteur de cannabis en Europe. Sans blaguer j’ai vraiment eu l’impression de vivre la série Narcos pour ceux qui connaissent un peu. Et pour le coup c’est totalement incroyable comme expérience pour un stage.

Pour terminer cet interview, tu nous fais un Top 3 de tes souvenirs à l’iscpa ?

C’est vraiment une question difficile car après trois années intenses à l’ISCPA Toulouse il me faudrait plus qu’un Top 3. Mais bon je vais jouer le jeu !

Je pense qu’en tout premier je dirais le projet Netplouk avec Bradley et Maxime (et tous nos chers amis et camarades qui nous ont aidé, ils se reconnaîtront). On a créé notre propre web-série dans le cadre d’un concours de référencement web et au final on a carrément traversé les frontières du digital pour finir dans les médias régionaux. C’est totalement fou quand on y réfléchit ! Et finalement, je pense que c’est réellement le projet scolaire dont on va se souvenir toute notre vie.

Ensuite je dirais l’Intensive Créativité à Barcelone. Ce fut court et intense (merci Covid) mais je pense qu’on a vécu notre meilleure vie étudiante là-bas. Petite dédicace à mes colocs préférés Brad, Max et Léa (qui a réussi à nous supporter tous les 3). Je pense qu’on est tous d’accord pour dire que c’est vraiment une opportunité de folie de pouvoir partir étudier à l’étranger et j’espère que les prochaines promos pourront vivre à leur tour cette expérience juste incroyable.

Enfin, mon 3ème souvenir c’est la journée de team building pendant le Tour E-media. Pour nombre d’entre nous, on venait d’arriver dans une nouvelle ville, on ne connaissait presque personne dans la classe et c’est vraiment à partir de ce moment qu’on s’est lancé dans cette nouvelle aventure. C’est un peu le moment où tout le monde se jauge, les premiers groupes se forment, des premiers surnoms apparaissent et c’est drôle en fait au bout de 3 ans de voir comment on a tous évolué. Je pourrais même conclure par « on a grandi » 😁

 

*CYCLE BACHELOR COMMUNICATION – Titre certifié de « Responsable Projet Communication interne/externe » inscrit au RNCP au niveau 6 (ancien niveau II) – code 18088, code NSF 320m, par arrêté du 11/12/2018, publié au J.O du 18/12/2018, code CPF 248577

Autres témoignages stage

#MonStageISCPA Nicolas, Journaliste sportif à la Dépêche du Midi
Toulouse
Témoignage stage
Le 25 août 2023

#MonStageISCPA Nicolas, Journaliste sportif à la Dépêche du Midi

La curiosité et l’éclectisme, deux qualités importantes à avoir en stock lorsqu’on est journaliste. Avoir un sujet de prédilection peut s’avérer utile mais savoir parler de tout (et s’y intéresser) est primordial afin de s’ouvrir un maximum de portes.

Lire la suite

#MonStageISCPA Florent, Journaliste Reporter d'images chez viàOccitanie
Toulouse
Témoignage stage
Le 05 août 2023

#MonStageISCPA Florent, Journaliste Reporter d’images chez viàOccitanie

On peut avoir été bercé par Dailymotion, YouTube puis Twitch et garder un attachement particulier pour la télévision. L’audiovisuel regroupe en effet une grande variété de plateformes, des chaines, de formats et tout autant de métiers. A commencer par ceux du journalisme.

Lire la suite

#MonStageISCPA Louis, journaliste au service des sports de La Dépêche du Midi
Toulouse
Témoignage stage
Le 15 juillet 2022

#MonStageISCPA Louis, journaliste au service des sports de La Dépêche du Midi

Couvrir l’actualité locale permet de traiter de sujets nombreux et variés. Il en va de même pour l’actualité sportive au sein d’une rédaction locale. Interviews en face à face, rencontres en tribune de presse, déplacements avec les clubs, conférences de presse… Les terrains de jeu sont multiples pour un étudiant en journalisme passionné.

Lire la suite

#MonStageISCPA Aurore, journaliste à Radio scoop et Lyon 1ère
Toulouse
Témoignage stage
Le 15 juin 2022

#MonStageISCPA Aurore, journaliste à Radio scoop et Lyon 1ère

Partir à l’aventure dans une ville que l’on ne connait pas, c’est aussi démontrer sa curiosité d’esprit, son esprit d’initiative et sa capacité d’adaptation. En quelques mots, certaines des qualités essentielles afin d’exercer le métier de journaliste.

Lire la suite

#MonStageISCPA Simon, Assistant d’édition sur la chaîne L’Équipe
Toulouse
Témoignage stage
Le 01 juin 2022

#MonStageISCPA Simon, Assistant d’édition sur la chaîne L’Équipe

Mettre les pieds sur un plateau TV, travailler avec des journalistes que l’on a l’habitude de regarder à la télévision, évoluer avec d’anciens sportifs que l’on a adulé (ou détesté)… Faire ses premiers pas dans un grand média sportif peut parfois s’avérer délicat. Mais avec de l’investissement, de l’écoute et du travail, cela peut s’avérer une superbe expérience, un révélateur de projet.

Lire la suite