#MonStageISCPA Enora & Fanny, Assistantes Communication à l’EFIM Marbella

Vivre une expérience à l’international, c’est parfois se challenger. Surtout aujourd’hui au regard du contexte mondial. Au delà de ces considérations, c’est aussi l’opportunité de découvrir une nouvelle culture, un nouveau rythme, des habitudes de travail différentes… Bref, enrichir son bagage professionnel (et personnel) d’expériences diverses et complémentaires.

#MonStageISCPA Enora & Fanny, Assistantes Communication à l’EFIM Marbella

Pour clôturer leur 2ème année de Bachelor Communication*, Enora et Fanny ont fait le choix de l’international. Toutes deux étudiantes à l’ISCPA Toulouse, elles ont profité de leur séjour d’études créativité avec l’Université Pompeu Fabra de Barcelone pour continuer un peu plus au sud de l’Espagne. C’est en effet en Andalousie et plus précisément à Marbella qu’on les retrouve. En stage au sein du service communication de l’EFIM, l’École Française Internationale de Marbella, elles nous font part de leur expérience. Découvrez leur interview croisée #MonStageISCPA

#MonStageISCPA Enora & Fanny, Assistantes Communication à l’EFIM Marbella

Comment se retrouve t’on en stage à Marbella ?

Fanny : J’ai trouvé ce stage grâce au réseau LinkedIn. En effet, j’ai publié mon CV en exprimant également mes besoins de stage et en précisant ma recherche. Suite à cela, j’ai eu la chance d’être partagé par notre intervenante en marketing, Karine Cayrou. Elle l’a reposté en ajoutant un message plus que gratifiant à mon égard. Cela m’a permis d’atteindre plus de personnes. Quelques jours plus tard, une de ses anciennes collègues est venue me proposer un stage à Marbella, et j’ai évidemment accepté.

Enora : De mon côté, je débutais ma recherche de stage pour mai 2021 et c’est à ce moment-là que Fanny m’a mise en relation avec Rubi Cortes, la cofondatrice de l’EFIM. Après son entretien, Fanny m’a communiqué le besoin potentiel d’une deuxième stagiaire et c’est ainsi que j’ai trouvé mon stage de deuxième année

Donc à la base, il n’y avait qu’une seule offre de stage ?

Fanny : Oui, à l’origine ils ne cherchaient qu’un seul stagiaire dès février. Cependant, j’étais en cours à ce moment-là et je ne pouvais pas faire de temps plein. Ils ont donc émis l’hypothèse d’engager quelqu’un d’autre. J’ai vu là l’occasion d’en faire profiter un de mes camarades et j’ai proposé à Enora !

Enora : Oui, en raison de son poste d’ambassadrice à l’école et de son emploi du temps chargé (les cours se poursuivaient encore entre janvier et avril 2021), Fanny ne pouvait pas accepter un temps plein. C’est là qu’elle a proposé d’opter pour 2 stagiaires à temps partiel et elle a eu la gentillesse de me recommander.

Comment s’est ensuite déroulé le recrutement ?

Fanny : L’entretien s’est déroulé à distance via Zoom. Rubi Cortes, notre tutrice, m’a alors posé plusieurs questions afin d’évaluer mes compétences. Plus tard, nous avons fait un autre appel vidéo dans le but de décider comment allait se dérouler le stage : présentiel ou distanciel, 1 ou 2 personnes, rémunération…

Enora : Pour ma part, le recrutement s’est fait à distance via Teams et grâce à des échanges de mails.

Pouvez-vous nous présenter l’école de Marbella ?

Enora : L’école française internationale de Marbella est une nouvelle école ouvrant en Andalousie en septembre prochain. Sa particularité réside en sa pédagogie innovante, à son trilinguisme (français, anglais, espagnol) et à son accent mis sur le bien-être de l’enfant (allant de 3 à 11 ans).

Fanny : Elle a été co-fondée par Rubi Cortes (Directrice et business) et Philippe De Carlos (Directeur pédagogique). Ces derniers mois, l’école a eu la possibilité d’organiser sa journée porte ouvertes, et d’accueillir ces futurs premiers élèves.

Retrouvez en vidéo, 3 choses à savoir sur le stage de Fanny & Enora à l’EFIM Marbella :

generic-rte-media-video-thumbnail

Et si on parlait de votre poste et de vos missions ?

Fanny : Au début, nous travaillions ensemble Enora et moi, dans un contexte moins favorable car nous étions en distanciel. Au fur et à mesure, les missions ont été partagées entre nous deux afin d’être plus performantes. Personnellement, je m’occupais essentiellement du digital et des créations de visuels pour les réseaux sociaux. J’ai pu aussi organiser la Journée Portes Ouvertes : décider des activités à réaliser, du nombre d’intervenants, des emplacements attribués, de l’invitation… Ce fut très enrichissant car j’ai pu toucher quasiment à la totalité des domaines de la communication.

Enora : Pour ma part, mes missions se sont divisées en 2 parties. Le SEO du site internet (c’est le référencement naturel) et le print pour la journée portes ouvertes. En matière de SEO je me suis occupée du référencement via des balises (Title et métadescriptions) et des images (attributs alt). A côté de ça, nous avons travaillé toutes les deux sur l’événementiel de l’école avec notamment la JPO.

Et comment s’est passée la vie sur place à Marbella ?

Enora : La vie sur place a été paradisiaque. Les gens étaient très gentils, le cadre splendide et la météo au beau fixe. En matière de langue, j’ai eu quelques difficultés (je ne fais de l’espagnol que depuis 1 an) mais plus les jours passaient et plus il était facile de converser et de comprendre les espagnols. En matière de rythme de travail, nos horaires étaient similaires aux horaires français. Cependant, en Andalousie, le rythme des locaux nous a parfois surpris avec des magasins encore fermés à 15h par exemple (rires).

Fanny : Le cadre de vie était très agréable : la mer, le soleil et les tapas ! Je maitrisais assez bien l’espagnol en y allant donc je pouvais me faire comprendre facilement et comprendre en retour. L’adaptation au niveau des horaires s’est faite plutôt aisément car nous mangions déjà tard habituellement. Le seul bémol serait pour moi la nourriture… La nourriture française est bien meilleure !

Que retenez-vous de cette expérience à l’international ?

Enora : En matière d’expérience professionnelle, je retiens l’importance de l’autonomie et de la curiosité. Lorsque l’on est seule, il faut parfois savoir être patiente pour pouvoir avancer en toute confiance. Mais au-delà de cette autonomie il faut aussi faire preuve d’initiatives. Il faut toujours chercher des missions à faire et ne pas hésiter à solliciter des personnes compétentes lorsqu’on ne sait pas.

Fanny : Oui en effet, le savoir-faire est important, mais en entreprise, le savoir-être l’est tout autant ! Savoir se préparer aux réunions, savoir comment s’adresser à ses collaborateurs… Être plus professionnelle et moins scolaire. C’est primordial ! Au niveau personnel, je retiens aussi l’indépendance que l’on a eue. En effet organiser un tel voyage dans ces conditions était plutôt compliqué, mais on s’en est sortie sans aucun soucis.

Enora : Être loin de ses proches n’est jamais évident, mais il est important d’apprendre à profiter de l’expérience qui nous avait été offerte et de la chance que nous avions. Faire preuve d’indépendance et de débrouillardise, c’est super important.

Enfin, quels conseils donneriez-vous aux futurs C1 pour trouver leur stage idéal ?

Fanny : Je leur conseille de s’y prendre le plus tôt possible ! Il ne faut surtout pas procrastiner et trop remettre à plus tard nos recherches. Grâce à cela, vous aurez le temps d’étudier chaque offre : regarder les missions qu’on vous propose, l’entreprise et ses dirigeants, par qui allez-vous être supervisé, et aussi l’environnement dans lequel on travaille (âge, mentalité, lieu, taille d’entreprise…). Il faut aussi utiliser le plus de ressources possible : vos réseaux sociaux, vos connaissances, les jobboards sur internet… Enfin, il ne faut pas hésiter à publier votre CV sur LinkedIn ! Cela va vous apporter plus de visibilité notamment auprès d’entreprises qui recherchent mais ne l’ont pas forcément fait remarquer.

Enora : Je conseillerai aux futurs étudiants de l’ISCPA de ne pas se limiter en termes de canaux de candidature. En effet, nous pensons toujours à des sites comme Indeed ou à la candidature spontanée par mail, mais d’autres voies sont possibles et très efficaces. Par exemple, cette année j’ai trouvé mon stage via mes relations et indirectement via LinkedIn par Fanny. Mais pour ma C1 j’y suis allée au culot en entrant directement en contact avec le community manager d’une marque que je suivais sur Instagram et c’est comme ça que j’ai intégré Kalliste Cosmétiques. En résumé, ne lésinez pas sur les canaux de communication !

 

*CYCLE BACHELOR COMMUNICATION – Titre certifié de « Responsable Projet Communication interne/externe » inscrit au RNCP au niveau 6 (ancien niveau II) – code 18088, code NSF 320m, par arrêté du 11/12/2018, publié au J.O du 18/12/2018, code CPF 248577

Autres témoignages internationaux

#MonTémoignageISCPA | Le semestre au Texas d’Ilan
Lyon
Témoignage international
Le 18 mai 2022

#MonTémoignageISCPA | Le semestre au Texas d’Ilan

Découvrez le témoignage d’Ilan Coupet, étudiant en 3ème année du bachelor journalisme qui a choisi de partir un semestre au Texas au sein de l’université de l’UTEP (University of Texas at El Paso). L’ISCPA donne la possibilité aux étudiants des filières journalisme, communication de suivre un semestre d’études à l’international dans un de ses établissements partenaires. A Lyon, cette option est possible en 2ème et 3ème année de cycle bachelor journalisme et communication.

Lire la suite

#MonTémoignageISCPA | Le semestre à Montréal d’Antoine
Lyon
Témoignage international
Le 18 avril 2022

#MonTémoignageISCPA | Le semestre à Montréal d’Antoine

Découvrez le témoignage d’Antoine Lorigeon, étudiant en 3ème année du Bachelor Journalisme qui a choisi de partir un semestre à Montréal au sein de l’université de l’UQAM. L’ISCPA donne la possibilité aux étudiants aux étudiants des filières journalisme, communication de suivre un semestre d’études à l’international dans un de ses établissements partenaires. A Lyon, cette option est possible en 2ème et 3ème année de Cycle Bachelor Journalisme et Communication.

Lire la suite

#MonStageISCPA Eva, Assistante communication chez Labneh&Facts
Toulouse
Témoignage international
Le 22 juillet 2019

#MonStageISCPA Eva, Assistante communication chez Labneh&Facts

Nous continuons notre tour du monde du stage à la rencontre des étudiants de l’ISCPA. Aujourd’hui direction le Liban et plus précisément Beyrouth !

Lire la suite

#MonStageISCPA Coraline, Journaliste sur Radio Nuevo Mundo
Toulouse
Témoignage international
Le 26 juin 2018

#MonStageISCPA Coraline, Journaliste sur Radio Nuevo Mundo

11 248 kilomètres séparent Toulouse de Santiago du Chili. Mais qui a dit que les frontières du stage en journalisme se limitaient à la région Occitanie, à la France ou encore à l’Europe ?

Lire la suite

#MonStageISCPA Audrey, Graphiste chez Affaire Média (Montréal)
Toulouse
Témoignage international
Le 27 juin 2017

#MonStageISCPA Audrey, Graphiste chez Affaire Média (Montréal)

« Pas d’chicane dans ma cabane », « l’affaire est ketchup », « être de bonne heure sur le piton »… Vous ne savez pas ce que signifient ces expressions ? C’est que vous n’êtes pas encore parti au Québec ! (NDLR : un petit tour sur je-parle-quebecois.com pourra vous en apprendre plus).

Lire la suite