#MonStageISCPA Éléonore, journaliste à Pyrénées FM

Pour apprendre le métier de journaliste, il n’y a pas de secret. Se confronter au terrain, mettre en pratique les techniques apprises au cours de sa formation, et ne pas avoir peur de faire le grand saut.

#MonStageISCPA Éléonore, journaliste à Pyrénées FM

Étudiante en 2ème année de Bachelor Journalisme* à l’ISCPA Toulouse, Éléonore a pu réaliser son stage au sein de l’un des médias qui a marqué son enfance. Elle a en effet rejoint la radio Pyrénées FM pour une expérience importante dans son apprentissage du métier. Appréhender le micro, les codes de l’univers de la radio, gérer le direct… Ce sont toutes ces sensations qu’elle nous raconte dans ce nouvel épisode de #MonStageISCPA.

#MonStageISCPA Éléonore, journaliste à Pyrénées FM

Comment as-tu trouvé ce stage chez Pyrénées FM ?

Cette année, le Covid a changé tous les plans. Certaines autres radios que je visais ne prenaient plus de stagiaire et je me suis alors dirigée naturellement vers une radio que je connaissais très bien : Pyrénées FM. Elle a une influence importante dans mon village natal.

Pyrénées FM, c’est la radio des Pyrénées. Et moi, comme j’ai grandi en Cerdagne, j’écoutais tout le temps cette radio. Je me souviens même d’un reportage qui avait eu lieu à Lavelanet en Ariège lorsque j’étais toute petite. C’est assez marrant parce qu’on se sent très concernée lorsqu’un média local est proche de chez vous. Pour obtenir ce stage, j’ai contacté la radio trois mois avant le démarrage souhaité. J’ai envoyé une maquette audio (qui s’est révélée assez bonne pour une première) et j’ai été prise !

Peux-tu nous présenter la radio et tes missions ?

Pyrénées FM couvre principalement les Pyrénées de l’Est, surtout de l’Ariège aux Pyrénées-Orientales. C’est la première radio associative d’Occitanie et il y a trois salariés pour l’antenne.

Concernant mes missions, je peux dire que mes premiers passages en radio n’étaient pas diffusés, car trop mauvais. C’est vrai qu’au début j’appréhendais vraiment mais je me suis accroché et à force de m’habituer, de travailler, de répéter, j’ai finalement pu faire de l’antenne et même du direct. Comme je connais bien la région et que, d’après les dires, j’ai une très belle voix, j’ai eu des facilités. Je faisais des articles pour le web et des interventions (des papiers) lors des flashs.

Pourquoi avoir choisi de réaliser ce stage en radio ?

J’avais en tête de partir en stage radio pour la deuxième année du Bachelor Journalisme. Je pouvais entrer à NRJ Paris ou Toulouse mais le Covid-19 a annulé mes plans. Je me suis alors dirigé vers des radios régionales, dont Pyrénées FM, que je connaissais très bien, et 100% radio pour mon deuxième stage.

Retrouvez en vidéo, 3 choses à savoir sur le stage d’Éléonore à Pyrénées FM :

generic-rte-media-video-thumbnail

Tu as rencontré certaines difficultés au début ?

Mes premiers passages à l’antenne étaient catastrophiques. J’ai même eu le droit à « j’ai cru qu’on ne te passerait jamais » de la part du directeur d’antenne. J’étais très intimidée par les micros et le média. Le premier mois, je m’y suis habituée. Puis, le deuxième mois, je me suis entraînée à faire des flashs, tous les jours. J’ai finalement réussi et j’ai pu intervenir avec des papiers (détails d’une info). Avec de la persévérance, rien n’est impossible. Pour mon autre stage, j’ai été confrontée à des problèmes d’écriture, notamment pour les lancements. C’est une vraie technique à acquérir.

Il y a un moment dont tu gardes un souvenir particulier ?

Pour Pyrénées FM, je pense finalement à mes réussites à l’antenne, j’en suis très heureuse. J’ai aimé faire du direct, je trouve que c’est beaucoup plus intuitif que de faire de « l’enregistré ». L’équipe était également super. Ils m’ont bien accompagné.

Pour 100 %, radio j’ai eu l’occasion de rencontrer des gens très intéressants lors d’interviews. C’est ce que j’ai le plus aimé là-bas. J’ai discuté avec Fatiha Agag-Boudjahlat, féministe universaliste très engagée contre le patriarcat islamique et également chroniqueuse pour La Dépêche du Midi. J’ai aussi fait le tour du quartier Arnaud Bernard avec Nancy, une habitante tout aussi engagée. Puis, le meilleur pour la fin, j’ai rencontré Serge Regourd, juriste, universitaire et auteur d’un livre qu’il venait de sortir. J’ai beaucoup apprécié cette interview et il m’a très gentiment dédicacé son livre.

Une qualité te parait primordiale dans le métier de journaliste ?

L’humilité. Rien n’est jamais acquis et on peut toujours s’améliorer. Lorsqu’on est dans la lumière, face à un auditoire ou un public, il ne faut pas s’en éloigner. J’aimerais ajouter que la réussite en radio est au mérite. Si l’on travaille et que l’on est bon, tout est possible, avec ou sans réseau.
La persévérance est bien sûr importante. Elle paye toujours. Je me suis entraînée régulièrement pour atteindre mon niveau actuel. J’ai travaillé ma voix, les intonations. Ce n’était pas toujours facile, mais finalement, je parle en radio, au lieu de lire.

Tu sais déjà ce tu tu veux faire pour ton stage de J3 ?

Je vise TF1 à Paris. Grâce à l’un de mes stages, j’ai pu avoir un contact. Espérons que la situation nationale soit favorable pour ce dernier stage. Sinon, j’aimerai continuer en radio, à l’antenne, où je suis plus à l’aise, plutôt qu’en reportage. J’aimerai aller à France Bleu Roussillon, même si y décrocher un stage s’annonce compliqué car ils prennent prioritairement des étudiants issus d’écoles reconnues par la profession. Mais pas exclusivement ! (NDLR : retrouvez d’ailleurs l’interview de Luce, en stage à Radio France, en savoir +.)

 

*CYCLE BACHELOR JOURNALISME – Titre de Journaliste, Diplôme reconnu par l’Etat, titre enregistré au RNCP de niveau 6 (ancien niveau II) à bac +3, code NSF 321t, par arrêté du 15/12/2016, J.O du 18/12/2016

Autres témoignages stage

#MonStageISCPA Nicolas, Journaliste sportif à la Dépêche du Midi
Toulouse
Témoignage stage
Le 25 août 2023

#MonStageISCPA Nicolas, Journaliste sportif à la Dépêche du Midi

La curiosité et l’éclectisme, deux qualités importantes à avoir en stock lorsqu’on est journaliste. Avoir un sujet de prédilection peut s’avérer utile mais savoir parler de tout (et s’y intéresser) est primordial afin de s’ouvrir un maximum de portes.

Lire la suite

#MonStageISCPA Florent, Journaliste Reporter d'images chez viàOccitanie
Toulouse
Témoignage stage
Le 05 août 2023

#MonStageISCPA Florent, Journaliste Reporter d’images chez viàOccitanie

On peut avoir été bercé par Dailymotion, YouTube puis Twitch et garder un attachement particulier pour la télévision. L’audiovisuel regroupe en effet une grande variété de plateformes, des chaines, de formats et tout autant de métiers. A commencer par ceux du journalisme.

Lire la suite

#MonStageISCPA Louis, journaliste au service des sports de La Dépêche du Midi
Toulouse
Témoignage stage
Le 15 juillet 2022

#MonStageISCPA Louis, journaliste au service des sports de La Dépêche du Midi

Couvrir l’actualité locale permet de traiter de sujets nombreux et variés. Il en va de même pour l’actualité sportive au sein d’une rédaction locale. Interviews en face à face, rencontres en tribune de presse, déplacements avec les clubs, conférences de presse… Les terrains de jeu sont multiples pour un étudiant en journalisme passionné.

Lire la suite

#MonStageISCPA Aurore, journaliste à Radio scoop et Lyon 1ère
Toulouse
Témoignage stage
Le 15 juin 2022

#MonStageISCPA Aurore, journaliste à Radio scoop et Lyon 1ère

Partir à l’aventure dans une ville que l’on ne connait pas, c’est aussi démontrer sa curiosité d’esprit, son esprit d’initiative et sa capacité d’adaptation. En quelques mots, certaines des qualités essentielles afin d’exercer le métier de journaliste.

Lire la suite

#MonStageISCPA Simon, Assistant d’édition sur la chaîne L’Équipe
Toulouse
Témoignage stage
Le 01 juin 2022

#MonStageISCPA Simon, Assistant d’édition sur la chaîne L’Équipe

Mettre les pieds sur un plateau TV, travailler avec des journalistes que l’on a l’habitude de regarder à la télévision, évoluer avec d’anciens sportifs que l’on a adulé (ou détesté)… Faire ses premiers pas dans un grand média sportif peut parfois s’avérer délicat. Mais avec de l’investissement, de l’écoute et du travail, cela peut s’avérer une superbe expérience, un révélateur de projet.

Lire la suite