Guide de survie : édition spéciale préparation aux concours

Guide de survie : édition spéciale préparation aux concours

Après votre Terminale ou votre premier cycle d’études supérieures, vous souhaitez rejoindre l’ISCPA afin de suivre une formation en journalisme, production ou communication ? Avant cela, vous êtes invité à passer un concours pour intégrer l’un de nos différents programmes. Cela dit, passer un concours n’est pas chose facile. Il est donc indispensable d’être parfaitement préparé pour optimiser vos chances et réussir votre concours haut la main. Notre guide de survie vous livre toutes les informations dont vous avez besoin pour atteindre cet objectif.

#1 Bien se renseigner 

Les formations en journalisme, production et communication dispensées par l’ISCPA préparent à des métiers de terrain qui nécessitent de l’action, mais aussi d’autres qualités comme la curiosité, la fibre artistique, l’audace et la persévérance. Il est donc primordial pour les candidats de bien se renseigner sur ces métiers, ainsi que sur l’école, ses projets, etc. Cela permet aussi de savoir si leur personnalité est en adéquation avec un métier. Ils peuvent alors postuler en toute connaissance de cause pour intégrer l’école et suivre la formation de leur choix.

Retrouvez tous les avantages de l’ISCPA et du Groupe IGS dans votre Box de bienvenue ! Remise à tous les candidats admis, elle contient toutes les informations dont ils ont besoin jusqu’à leur rentrée, ainsi qu’un ensemble d’avantages réservés aux étudiants de l’ISCPA !

#2 Réviser toutes les matières

Qui dit épreuve écrite, dit test de connaissances, ce qui va impliquer des révisions plutôt sérieuses. Mais attention tout de même au bourrage de crâne et au trop-plein qui peuvent s’avérer contre-productifs. En effet, pour que votre révision soit efficace, elle doit être le fruit d’une sélection attentive d’informations et de savoirs, afin de n’apprendre que les éléments essentiels à la réussite de votre concours. 

Évitez l’apprentissage par cœur et privilégiez plutôt la réflexion ! N’hésitez pas à débattre sur les savoirs que vous voulez acquérir avec des amis ou en groupe de travail. C’est la meilleure manière de garder des informations importantes en mémoire. Rappelez-vous que réviser à la dernière minute ne sert à rien. Vous devez cesser de relire les jours d’épreuves. Les jours sans épreuve(s), vous pouvez éventuellement revoir quelques fiches que vous avez préparées.

#3 Établir un planning efficace

La préparation en amont est la clé de la réussite de tout concours. Et pour bien se préparer, il faut avoir le sens de l’organisation. Votre agenda doit être bien organisé, qu’il s’agisse de révisions individuelles ou collectives. 

Si le travail de groupe a toute son importance en matière d’accélération de l’acquisition des connaissances et en matière de compréhension, il est crucial que vous puissiez donner la priorité aux révisions et aux recherches individuelles. Pour ce faire, la formule 75 % en révision individuelle contre 25 % en révision collective s’avère parfaite.

#4 Aspirer à une excellente note

Pour réussir toutes les épreuves, vous ne devez pas vous contenter de viser la moyenne. Vos ambitions doivent être revues à la hausse et être le moteur de votre préparation. Vous devez garder à l’esprit que le nombre de places est limité et que chaque candidat fera de son mieux pour décrocher le précieux sésame. 

Ne sous-estimez jamais votre capacité à relever un défi et ainsi obtenir une excellente note. Pour ce faire, vous devez développer une attitude gagnante afin d’affronter les épreuves avec une mentalité positive.

 

ISCPA#5 Bien se préparer à l’épreuve orale

Les épreuves orales sont aussi cruciales que les épreuves écrites, c’est pourquoi une bonne préparation chronométrée est déterminante. Pour la réussir, vous devez cerner les attentes du jury et apprendre à communiquer avec ce dernier. Généralement, les sujets abordés sont universels et visent à connaître le candidat, ses motivations, sa personnalité, etc. Il est important de préparer au moins 80 % des questions susceptibles de vous être posées. 

La plupart des entretiens commencent par une présentation qui permet au candidat d’accrocher le jury et de « se vendre ». Ensuite, le jury vous pose des questions relatives à votre projet, vos choix d’école et de formation, etc. Il n’est pas exclu que les questions puissent comporter des pièges. Faites donc preuve de prudence et évitez de vous précipiter dans vos réponses. Les membres du jury sont attentifs à votre capacité à gérer le stress et à vous sortir de situations délicates. 

#6 Dormir assez

La qualité du sommeil a un impact direct sur notre fonctionnement pendant la journée. Vous devez donc veiller à gérer votre horloge biologique interne et dormir suffisamment la veille et les jours qui précèdent le concours, afin d’être en forme le jour J. À chacun son sommeil, et l’idée qui dit que nous avons tous besoin de 8 heures de sommeil est fausse. Certaines personnes ont besoin de plus d’heures, tandis que d’autres peuvent se contenter de moins, mais il est tout de même important de ne pas dormir moins de 7 heures par nuit.

Quoi qu’il en soit, évitez les nuits blanches et ne vous exposez pas à la lumière bleue LED émise par les écrans d’ordinateurs, smartphones et tablettes, et ce, 2 heures avant de vous coucher. Cette fameuse lumière bleue stimule les capteurs photosensibles de la rétine, ce qui se traduit souvent par un coucher plus tardif. Enfin, dormez, de préférence, dans l’obscurité totale, pour bénéficier d’un sommeil régénérateur !

#7 Manger sainement

Les concours sont énergivores et nécessitent beaucoup d’efforts et d’endurance, c’est pourquoi adopter une alimentation saine et équilibrée est primordial. L’idée ici n’est pas de vous priver des aliments et plats que vous aimez, bien au contraire. Vous devez continuer à en consommer car ils sont souvent source de réconfort et permettent de chasser le stress et d’améliorer la concentration. 

Il faut, néanmoins, instaurer un certain équilibre, en incorporant plus de légumes, de fruits et de fruits secs à votre régime habituel, en évitant de consommer trop de gras et de sucre. Tout est question d’équilibre. L’essentiel étant d’avoir assez d’énergie pour affronter le concours sans vous épuiser.

#8 Éviter les sources de stress

Au cours des jours qui précèdent le concours, il est très important de rester calme et optimiste. Pour ce faire, évitez de rentrer dans des conflits ou de vous exposer à des situations génératrices d’angoisse et de pensées négatives. Par exemple, n’allez pas dans les endroits où vous risquez de rencontrer des personnes avec lesquelles vous ne vous sentirez pas à l’aise. Diminuez également votre consommation de thé/café, de boissons alcoolisées et autres boissons énergisantes. Ces dernières sont connues pour générer le stress et augmenter la pression sanguine.

L’ISCPA accorde une attention particulière à la sélection de ses étudiants lors des concours d’entrée. L’école organise des journées de sélection sur ses 3 campus – à Paris, Lyon et Toulouse – ainsi qu’à l’international ou hors-métropole. Procédure et dossier de candidature, épreuves et annales, financement et droits de scolarité, services aux étudiants… Découvrez ici toutes les informations dont vous avez besoin pour intégrer l’ISCPA !