Coup de projecteur sur les médias lyonnais

Coup de projecteur sur les médias lyonnais

Si les médias français pèsent lourd, il existe également des médias régionaux influents qui jouissent d’une très bonne fréquentation. L’ISCPA vous propose de découvrir dans cet article trois médias influents de la scène lyonnaise.

#1 Le Progrès

Le Progrès, dont le siège se trouve à Lyon et qui est diffusé dans le Rhône, l’Ain, le Nord-Isère, la Loire, la Haute-Loire et le Jura, est un journal régional qui remonte à 1859. Il était alors considéré comme un « journal indépendant et d’opposition républicaine ». Le « Progrès illustré », un supplément dominical, apparaît de 1890 à 1905, et rencontre un franc succès. Le journal va continuer de paraître au début de la Seconde Guerre Mondiale, avant de s’arrêter sous l’occupation de la zone libre, et de reparaître à la Libération. Le succès croît d’année en année, le Progrès absorbe même le quotidien stéphanois « La Tribune du centre et du sud-est » en 1963.

En 1966, un accord est signé avec Le Dauphiné Libéré, puis en 1986, Robert Hersant (Socpresse) reprend le journal. En 2004, il est racheté par le Groupe Dassault, puis par le Groupe de L’Est Républicain en 2006, lui-même racheté en 2009 par SIM, du Groupe Crédit-Mutuel.

Le Progrès, c’est aujourd’hui 263 journalistes, 1 800 correspondants locaux et 850 000 lecteurs chaque jour. Le siège, initialement situé dans l’immeuble aujourd’hui occupés par la Fnac rue de la République, est aujourd’hui dans le quartier de la Confluence. L’imprimerie, quant à elle, est à Chassieu. Il est enfin à noter que le Groupe le Progrès édite également le quotidien gratuit Lyon Plus, et qu’il était propriétaire jusqu’en 2010 de la télévision locale Télé Lyon Métropole (TLM).

#2 BFM Lyon (ex-TLM)

À l’origine, la Télé Lyon Métropole (TLM) a été lancée par Roger Caille le 25 novembre 1988. La chaîne propose alors des séries, des dessins animés, des jeux, avec quelques courtes émissions dédiées à l’actualité locale. Cette programmation « trop généraliste » ne trouve pas son public, et André Campana reprend TLM en 1992, avec le souhait de mettre en place un système d’autofinancement par des publireportages. Mais cela ne suffit pas à redresser la chute économique de la chaîne, qui est ensuite reprise en 2001 par le Groupe Socpresse (via le quotidien Le Progrès), qui se désengagera partiellement à partir de 2009. 

Les émissions diffusées se diversifient : la 1re saison de la série 24 Heures chrono, The Practice, MASH… Les journalistes et présentateurs font leurs premières armes sur la chaîne avant d’avoir pour certains une carrière épanouissante (Nadjette Maouche, Frédéric Lopez, Yann Calvi…).

Altice France rachète la chaîne en 2019, avec la volonté de mettre en place une ligne éditoriale commune à celle de BFM Paris. Le 3 septembre 2019 est lancée la chaîne d’information en continu française axée sur l’actualité lyonnaise BFM Lyon, qui succède à TLM. Elle fait partie du Groupe NextRadioTV.

#3 Radio Scoop

Radio Scoop est une radio basée à Lyon, plus précisément à Saint-Cyr-au-Mont-d’Or. Elle comporte six antennes actives dans les secteurs de Lyon, Saint-Étienne, Clermont-Ferrand, Roanne, Bourg-en-Bresse et du Puy-en-Velay. Il existe par ailleurs des antennes passives qui diffusent dans plusieurs départements de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Elle a été créée en 1982 par Daniel Perez, avant de signer en 1985 un accord avec « 95.2 », une station parisienne, et ce, pendant un an et demi. La radio développe alors sa programmation, et ses audiences ne cessent de progresser, dépassant même des mastodontes comme NRJ

Radio Scoop est l’une des seules radios locales à compter plus de 300 000 auditeurs quotidiens : elle se classe dans le top 5 des radios locales françaises et la première radio régionale en Rhône-Alpes. Elle a repris en 2020 la radio locale Impact FM et est partenaire de nombreux clubs sportifs régionaux. 

Vous souhaitez faire carrière en tant que journaliste ? Intégrer les médias les plus influents dans leur domaine ? Découvrez les formations proposées par l’ISCPA et faites de votre projet professionnel une réalité !