Focus sur la saison culturelle : les plus gros festivals de musique reportés

Focus sur la saison culturelle : les plus gros festivals de musique reportés

L’impact de la pandémie relative à la Covid-19 sur les différents secteurs culturels a été plus sévère que prévu. C’est ce que laisse entendre les données publiées par le Département des études, de la prospective et des statistiques (Deps) du ministère de la Culture. Les différents secteurs culturels vont perdre 22,3 milliards d’euros de CA, soit un recul de 25 % par rapport à 2019. Le spectacle vivant enregistre, à lui seul, des pertes moyennes de 72 % pour 2020. La musique est la plus touchée, avec des pertes estimées à 74 %. Les mesures de distanciation sociale et l'interdiction des grands rassemblements ont provoqué, de facto, le report des festivals de musique en France et dans le monde. Focus !

La saison culturelle 2020 compromise : quelles répercussions ?

Outre les pertes financières que la pandémie a fait subir au secteur du spectacle vivant, force est de constater que 86 % des structures ont recouru, ou prévu de recourir, à l’activité partielle et 87 % au report de charges sociales/fiscales. Par ailleurs, au 9 juillet 2020, 340 entreprises du spectacle vivant ont mobilisé le FNE-formation et 1 504 salariés du secteur se trouvant en activité partielle ont bénéficié d’action de formation, pour un total de 29 351 heures de formation.

Dans un communiqué du l’Union syndicale des employeurs du secteur public du spectacle vivant (Usep-SV), publié le 16 juin 2020, 900 entreprises artistiques et culturelles ont été très durement impactées. C’est le cas notamment des centres dramatiques nationaux, centre chorégraphiques nationaux, centres nationaux et régionaux de création musicale, scènes nationales, scènes conventionnées, orchestres permanents, opéras, théâtres de ville, compagnies, festivals, ensembles musicaux, etc. Ainsi, on compte 18 665 représentations annulées, 16 442 jours de répétitions et résidences (France et étranger) et 64 673 heures d’activités annexes et d’ateliers artistiques annulés.

Les pertes financières inhérentes à ces annulations s’élèvent à 84 478 322 euros de recettes perdues, dont 47 % de recettes de billetterie, 10 % de recettes d’activités annexes (éducation artistique et culturelle, bar,…) et 8 % de recettes de mécénat. Pour ce qui est de l’emploi, la crise a impacté près de 110 000 salariés du secteur public.

Par ailleurs, une étude d’impact du Covid-19 sur le secteur du live, réalisée en mai 2020 par EY-Ernst & Young Advisory, auprès des adhérents du PRODISS, le Syndicat national des producteurs, diffuseurs et salles de spectacle, prévoit un « scénario noir », si la reprise ne survenait pas avant janvier 2021.

On apprend également que plus de 350 entreprises du secteur privé ont été très durement impactées (producteurs, diffuseurs, salles de spectacles, festivals…), notamment dans les domaines des musiques actuelles, des comédies musicales, de l’humour et des variétés, et que 51 % des entreprises du secteur sont en situation critique (producteurs et diffuseurs indépendants) 

D’ici à fin 2020, les pertes de CA sont évaluées à 84 %, soit 1,8 milliard d’euros du CA prévisionnel du secteur du spectacle vivant et de variété. On dénombre également 9 600 représentations annulées d’ici la fin de l’année, soit 80 % des spectacles programmés en 2020. 

L’emploi n’a bien évidemment pas été épargné, puisque 46 % des salariés permanents sont menacés directement d’ici à la fin de l’année (près de 4 180 personnes). Les salariés intermittents ne sont pas mieux lotis, 76 % d’entre eux étant menacés de perdre leur emploi, soit 21 600 personnes. Enfin, 20 000 emplois indirects des prestataires et fournisseurs du spectacle et hors spectacle sont dans l’œil du cyclone !

Les principaux festivals français et européens concernés

Découvrez maintenant quelques uns des principaux festivals français et internationaux ayant annulé ou reporté leur édition.

Les Eurockéennes

Réputé pour sa programmation très variée, ainsi que pour son lieu d’organisation au bord du lac du Malsaucy, à 7 km de Belfort dans la région Franche-Comté, le festival devait se dérouler les 2, 3 et 4 juillet 2020. Dans un communiqué publié le 14 avril, les organisateurs du festival de Belfort ont annoncé l’annulation de l’événement en raison de la crise sanitaire. L’édition 2020 devait recevoir des artistes comme DJ Snake, Massive Attack, Simple Minds, Foals, Lomepal, Paul Kalkbrenner, Vald, ou encore Niska.

 

Lollapalooza

Lollapalooza Paris, qui devait avoir lieu les 18 et 19 juillet 2020 à l’hippodrome Paris Longchamp, a été reporté à 2021. « Nous sommes navrés de devoir prendre une telle décision, mais la santé et la sécurité de nos fans, des artistes et de toutes nos équipes est notre priorité », ont déclaré, dans un communiqué, les organisateurs de l’événement. Et d’ajouter : « Nous reviendrons l’an prochain les samedi 17 et dimanche 18 juillet 2021 et nous sommes déjà en mesure de confirmer la présence de Pearl Jam ». 

 

Les Francofolies

La 36e édition de ce festival des Francofolies de La Rochelle aura finalement lieu du 10 au 14 juillet 2021. Après l’annulation de l’édition 2020, Gérard Pont a annoncé qu’il aimerait que « l’édition prochaine soit celle qui nous fasse oublier 2020 ». Né en 1985 sous la houlette de Jean-Louis Foulquier et Philippe Friboulet, l’événement se déroule à La Rochelle en Charente-Maritime. Il se fixe comme objectif la promotion de la chanson et les musiques actuelles d’expression française et francophone. Le festival accueille plus de 145 000 festivaliers chaque année. Les festivaliers peuvent choisir de conserver leur billet pour l’édition 2021 des Francofolies de La Rochelle !

 

Les Vieilles Charrues

Du fait de la pandémie, la 29e édition qui devait avoir lieu cet été 2020 avec comme tête d’affiche Céline Dion, se déroulera du 15 au 18 juillet 2021. Ce festival s’est transformé d’une simple kermesse réunissant des amis en un événement musical phare, qui attire plus de 50 000 festivaliers par jour. Issus de différentes générations, ils viennent écouter divers styles de musique (pop, rock, électro, hip-hop, chanson, world, folklore local…). L’une des particularités du festival est qu’il donne chaque année un thème de déguisement auquel les festivaliers adhèrent à cœur joie. En 2020, le thème choisi était « 20 000 lieues sous les mers », de Jules Verne.

 

Solidays

« Nous sommes obligés d’annuler. Plus de 65 % de la billetterie était déjà vendue et nous étions bien partis pour battre le record d’affluence de l’année dernière de 228 000 spectateurs ». C’est en ces mots que Luc Barruet, fondateur de Solidarité Sida, a annoncé à l’AFP la décision d’annuler l’édition 2020 du festival Solidays. Et d’ajouter : Nous avions pensé à reporter à septembre, mais il y aurait encore trop d’incertitudes. » Solidays constitue 70 % des ressources de Solidarité Sida. Le fondateur a donc demandé aux personnes ayant acheté leur billet de ne pas demander à être remboursés, par solidarité.

 

Rock en Seine 

Les organisateurs du festival parisien, qui devait se tenir les 29, 30 août et 1er septembre, ont annoncé, dans un communiqué publié le 12 mai, l’annulation de l’édition 2020, et son report à l’année prochaine en raison de la pandémie. « En attendant de retrouver notre format originel en 2021, nous ne renonçons pas à imaginer, penser et organiser un acte culturel et musical fort, symbolique et singulier dès que les nouvelles règles sanitaires nous le permettront », ont-ils martelé.

 

Coachella

L’un des festivals de musique les plus en vue au monde, auquel participent de nombreuses célébrités, n’a pas été épargné par l’onde de choc provoquée par la pandémie. Le Coachella Valley Music and Arts Festival devait avoir lieu les week-ends du 11 et 18 avril 2020, dans le désert californien, avec Rage Against The Machine et Frank Ocean en tête d’affiche. Il se déroulera désormais les week-ends des 9 – 11 et des 16 – 18 octobre. « Bien que cette décision intervienne à un moment d’incertitude universelle, nous prenons très au sérieux la sécurité et la santé de nos invités, de notre personnel et de la communauté », a annoncé Goldenvoice, l’organisateur de l’événement.

 

The Great Escape

The Great Escape, premier festival européen de musiques émergentes et premier festival pour la découverte de nouveaux talents au Royaume-Uni, prévu du 13 au 16 mai 2020 à Brighton, au Royaume-Uni, a été annulé. Avec plus de 400 artistes, l’événement « n’aura plus lieu cette année », ont expliqué les organisateurs. « Nous n’avons pas pris cette décision à la légère. Compte tenu du fait que nous ne sommes plus qu’à quelques semaines de l’événement, et de l’état actuel des choses, c’était la meilleure décision pour les fans, les artistes, le personnel et la communauté ». Le spectacle est finalement prévu du 12 au 15 mai 2021.

Bien que la Covid-19 soit particulièrement dévastatrice pour les secteurs culturels, producteurs, organisateurs et salariés sont tous animés par l’espoir que l’année 2021 sera meilleure et leur permettra de reprendre leurs activités respectives de plus belle. En attendant, l’ISCPA, l’école de production culturelle, artistique et de divertissement à Paris, vous invite à découvrir ses formations spécialisées !